Marc Bergevin s’excuse d’avoir « sélecté » Kaiden Guhle (et veut s’améliorer en français)

Marc Bergevin est critiqué dans la vie parce qu’il a un poste qui s’y prête. Et comme chaque erreur est scrutée à la loupe, la marge de manœuvre est petite.

Il avait toutefois l’air serein aujourd’hui. Il a pris le temps de mentionner à quel point il aime Brendan Gallagher et il a aussi décidé de racheter une erreur du passé en se payant une ode à la langue française.

Et quand on sait à quel point le français est important au Québec, il est clair que le DG du CH doit faire attention. Il l’avait fait en nommant Kirk Muller comme entraîneur par intérim dans la bulle, affirmant qu’il n’avait pas le choix de nommer un unilingue dans le contexte actuel.

Il l’a refait aujourd’hui. Alors que personne ne l’a questionné sur le sujet, Bergevin s’est excusé d’avoir « sélecté » Kaiden Guhle au repêchage. Il sait que ce n’était pas le bon mot.

Il a expliqué être fier de ses racines, mais que ses 29 ans passées aux États-Unis lui ont forcément fait perdre son français un brin.

Et comme son boulot se passe en anglais, il sait qu’il ne pratique pas son français assez.

Le français était aussi à l’honneur quand il a parlé de Phillip Danault. J’en ai glissé un mot dans un texte précédent.

Ce n’est pas la première fois que le débat est à l’avant-plan. La semaine dernière, on se souviendra que Trevor Timmins a défendu ses choix dans une entrevue accordée à Tony Marinaro.

Visiblement, le fait français était important aujourd’hui.

PLUS DE NOUVELLES