Marc Bergevin : «On s’attend à plus de Tomas [Tatar]. That’s it.»

Marc Bergevin s’est réveillé ce matin, et il a décidé d’être clair, concis et bref.

Questionné à propos de la soirée de Tomas Tatar dans les gradins, Marc Bergevin n’a pas voulu s’étaler sur le sujet. Martin McGuire lui a demandé si le statut de Tomas Tatar était plus précaire qu’il y a un an, et le DG du Canadien a tout simplement indiqué que c’est circonstanciel.

« C’est tout basé sur les performances. On s’attend à plus de Tomas. That’s it. »

De retour à toi, Pierre. 

On l’a également interpellé à savoir s’il s’attendait à davantage de la part de certains joueurs. Paul Byron, qui a été cédé au ballottage?

« On s’attend à plus de Paul. »

Ah, excellent.

(Crédit: La semaine des 4 Julie)

Phillip Danault, qui n’a toujours pas inscrit de but cette saison?

« On s’attend à plus de Phillip. »

Bon, c’est clair. 

Marc, est-ce que tu es satifsait de l’avantage numérique de ton équipe?

« On s’attend à plus. »

Seigneur. 

Blague à part, Marc a commenté la situation de Paul Byron et sa réflexion derrière le geste.

« Y’a toujours un risque. Mais avec la situaiton financière des équipes et le cap salarial, les équipes sont très frileuses. On a vu une opportunité de profiter de ça. De plus en plus, des joueurs vont passer au ballottage pour les mêmes raisons. »

Il a également noté qu’il n’était pas inquiet par rapport à la séquence difficile qui vient de toucher l’équipe.

« Il n’y a pas de match facile, les ‘bounces’ étaient de notre bord au début de la saison, des fois le vent change, il faut s’en sortir. »

Oui, le CH marque moins. Mais c’est le cas partout dans la ligue et Marc s’attend à ce que ça devienne la norme, maintenant que les clubs se sont adaptés à leur système et qu’il y a moins de rouille.

Mais au final, vous savez la conclusion. Il s’attend à plus.

PLUS DE NOUVELLES