Marc Bergevin n’a plus de marge de manœuvre comptable pour améliorer l’équipe

Nous sommes le 6 septembre. Le camp des recrues s’ouvrira dans neuf jours et le vrai camp, dans 15 jours (le lendemain du tournoi de golf annuel de l’organisation).

Is It October Yet?

On ne sait toujours pas avec certitude à quoi ressemblera l’alignement du Canadien lors de son premier match régulier, mais l’une des options possibles à l’attaque est celle-ci :

Paquette et Perreault seraient donc des extras aux yeux de Marc-Olivier Beaudoin. L’attaque sera encore une fois profonde et la brigade défensive, robuste. #MêmeIdentité

Personnellement, je crois que Ryan Poehling devra connaître un camp de la mort pour entamer la saison avec le grand club. Il devra VRAIMENT forcer la main de Marc Bergevin et Dominique Ducharme pour passer devant les deux nouveaux venus en Cédric Paquette et Mathieu Perreault.

J’ai l’impression qu’il devra plutôt commencer son année à Laval puis, être appelé en renfort en cas de blessures à Montréal (s’il performe à Laval, bien sûr).

Or, je crois donc que le CH amorcera sa saison avec 13 attaquants, 7 défenseurs et 2 gardiens de but, soit avec un spare à chaque position. C’est aussi ce que prédit le réputé site CapFriendly.com.

Ainsi, la masse salariale de l’équipe serait de 88,23 millions $, soit 6,73 millions $ de plus que la limite permise.

Par contre, une grande partie du cap hit de Shea Weber (7,586 millions $) sera placé sur la LTIR dès le jour 1 et l’équipe sera donc conforme.

Il manquera à l’équipe, mais son absence réglera tout de même quelques problèmes comptables.
(Crédit: Capture d’écran/YouTube)

Est-ce que le CH a encore de l’espace pour bouger? Si elle échange un gars comme Jonathan Drouin, oui…

Mais on me dit que les chances de voir une telle transaction se produire d’ici le mois d’octobre sont très faibles.

Le CH aurait donc environ 850 000 $ de disponibles sur la LTIR et environ un million $ supplémentaire s’il envoie Paquette ou Perreault à Laval (après avoir été soumis au ballottage).

Marc Bergevin n’a donc que très peu d’espace pour manœuvrer actuellement. Et il aime toujours se garder un petit lousse pour les imprévus en cours de saison et pour la date limite des transactions…

Seule option? Place le salaire de Paul Byron sur la LTIR lui aussi afin de libérer d’autres millions $ comptables. Le problème avec cette option, c’est que si Byron est apte à revenir au jeu en décembre ou janvier, tu dois ABSOLUMENT trouver une façon de lui faire une place en plein milieu de la saison. Si l’équipe n’a aucun joueur sur la touche, ça devient problématique. Et les autres DG seront gourmands rendu là pour accepter de libérer le Canadien d’un contrat problématique…

Bref, le magasinage de Marc Bergevin est fort probablement terminé. S’il ajoute un joueur, ce sera via une invitation au camp d’entraînement (PTO) ou un contrat au salaire minimum, genre. Comme Corey Perry la saison dernière…

Ne retenez donc pas votre souffle. Les solutions devront fort probablement venir de l’interne. À quel type de saisons vous attendez-vous?

Rappelons que le DG du CH rencontrera virtuellement les médias vers 13h00 cet après-midi.

En rafale

– Kotkaniemi devrait être au Centre Bell le mois prochain.

– Brady Tkachuk n’aurait pas l’intention de se pointer à Ottawa avant d’avoir signé une nouvelle entente.

– Triste. Vraiment triste.

– Les options sont désormais nombreuses pour un jeune sportif.

– Il n’a pas donné beaucoup de crédit au Canada.

PLUS DE NOUVELLES