Malgré toute une performance, le Canada s’incline contre la Belgique

Bon, enfin!

C’est aujourd’hui que le Canada disputait son tout premier match à la Coupe du monde de soccer, alors qu’il en est à sa première participation depuis l’édition de 1986. Et disons que la tension était à son comble dans les rues de la ville de Montréal à quelques minutes du premier duel de la formation canadienne :

Pour l’occasion, les hommes de John Herdman avaient tout un défi en affrontant la Belgique, le deuxième pays le mieux classé au classement des meilleures équipes au monde.

Mais, le Canada ne semblait pas du tout intimidé en début de match et n’avait pas l’air d’un pays qui était invité au tournoi pour le fun. Les Canadiens ont mis beaucoup de pression sur les Belges dès le départ et ont obtenu un tir de pénalité dans les dix premières minutes de la rencontre.

C’est le joueur étoile de l’équipe, Alphonso Davies, qui a été sélectionné pour le prendre… Mais il a été stoppé par Thibaut Courtois, un gardien vu comme étant l’un des (ou sinon le) meilleurs gardiens sur la planète.

Le Canada n’a toutefois pas baissé les bras et a continué de provoquer des choses en première demie. Il a dominé son adversaire au niveau de la possession lors des 45 premières minutes du match et on sentait que la Belgique respectait l’attaque canadienne puisque les joueurs ne voulaient pas se commettre en défense.

Or, malgré la domination des Canadiens, ce sont les Belges qui ont ouvert la marque en premier. Une belle pièce de jeu orchestrée en zone défensive a permis à la Belgique d’obtenir le tout premier but du match :

Les Belges sont donc retraités au vestiaire avec une avance d’un but après la première demie.

Le début de la deuxième mi-temps n’a également pas déçue alors que le Canada est rembarqué sur la pelouse avec le désir de causer une surprise et de vaincre la Belgique. Ces derniers n’ont pas été à l’abri des menaces offensives du Canada lors des 45 premières minutes de jeu et ne l’étaient pas pour autant en deuxième demie non plus.

Deux joueurs du CF Montréal étaient du onze partant pour le Canada (Alistair Johnston et Kamal Miller) et il y en a un troisième qui a vu de l’action pendant le match. Ismaël Koné a fait son entrée en début de deuxième demie, alors que John Herdman a voulu profiter de ses jambes fraîches afin de créer de l’offensive.

Il s’agit d’un beau vote de confiance à l’endroit de Koné, un jeune homme de 20 ans qui en est à ses premiers pas sur la scène internationale.

Le niveau d’énergie qui était palpable du côté des deux formations s’est estompé un brin en deuxième demie et le jeu qui semblait plus ouvert s’est refermé.

Malgré tout, le Canada a obtenu quelques bonnes occasions de marquer, en vain. À la 80e minute, Johnston y est allé d’un excellent centre dans la surface qui est redirigé de la tête de la part de Cyle Larin…

Mais le gardien de but belge a plongé à sa droite afin de réaliser un très bel arrêt.

Cinq minutes ont été ajoutées en temps supplémentaire, mais le Canada n’a tout simplement pas été en mesure d’en profiter. Il s’incline donc à son premier match à la Coupe du monde 2022.

Le Canada a peut-être perdu, mais il peut sortir de ce match avec la tête haute puisqu’il a donné toute une opposition à l’une des puissances mondiales. Les joueurs peuvent être fiers de ce qu’ils ont accompli.

Maintenant, leurs yeux seront rivés vers le prochain match de l’équipe, qui sera disputé dimanche contre la Croatie.

Un duel très important en vue de la suite des choses.

En rafale

– C’est exactement ça.

– Cela n’a pas été le cas, malheureusement.

– Évidemment.

– Ça s’en vient à grands pas.

PLUS DE NOUVELLES