M-A Fleury à Pittsburgh l’an prochain : Elliotte Friedman est optimiste

À la fin de la saison, le gardien, Marc-André Fleury, deviendra joueur autonome sans compensation. À 37 ans, ayant tout gagné dans sa carrière, on peut se demander s’il signera un nouveau contrat ou prendre sa retraite.

Présentement au Minnesota, je ne crois pas qu’il voudra déménager sa famille (à Chicago) dans une autre ville, à part si cette ville est Pittsburgh. Selon Elliotte Friedman, les chances que Fleury revienne là où tout a commencé sont grandes.

Le lien fort avec l’organisation, la ville et les fans est encore là : le gardien québécois a tout de même refusé un échange l’envoyant aux Capitals, les pires ennemis des Penguins à la dernière date limite des transactions.

Signer un contrat d’une ou deux saisons serait très logique pour lui. Premièrement, il aura la chance de gagner une Coupe Stanley d’ici la fin de sa carrière et deuxièmement, il pourra dire un dernier adieu à ses partisans qu’ils l’ont toujours porté dans leur cœur. Avec la probable perte de Kris Letang via le marché des agents libres, une partie de son salaire pourrait être versé à Fleury.

Oh et j’oubliais : il a encore de l’excellent hockey à revendre.

Derrière Tristan Jarry, Casey DeSmith fait du bon boulot. Mais gageons qu’un Fleury comme gardien numéro 1.5 (je ne crois pas que Mike Sullivan va vouloir enlever la totalité des responsabilités de son gardien d’avenir en Jarry) ne ferait pas trop de tort à l’équipe.

Et peut-être que de signer Fleury pourrait donner à Letang une raison de rester à Pittsburgh finalement? Surtout que je me dis que le gardien ne demandera pas un contrat monstre.

J’aimerais beaucoup qu’un deuxième séjour de Fleury avec les Penguins se concrétise. 

PLUS DE NOUVELLES