Louis Leblanc ne ferme pas la porte à un retour dans la LNH (comme dirigeant)

Louis Leblanc est bien connu des partisans du Canadien. L’ancien choix de première ronde de l’organisation n’a jamais réellement atteint les attentes fondées en lui. Il n’aura joué que 50 matchs dans la LNH en carrière, récoltant 10 points au passage.

Mais avant de se joindre au Junior de Montréal après être repêché par le CH, Leblanc évoluait pour la prestigieuse université Harvard, aux États-Unis. Et après sa carrière de hockeyeur, Leblanc est retourné à Harvard pour faire ses études.

Selon moi, le Canadien n’aurait tout simplement jamais dû lui faire faire le saut dans la LHJMQ, mais bon, c’est une autre histoire (Leblanc en parle lui-même d’ailleurs)….

Aujourd’hui, Leblanc ne travaille plus dans le monde du hockey, mais il ne fait cependant pas une croix sur un éventuel retour (en tant que dirigeant), telle que le comme le rapporte Martin Leclerc dans son excellent texte sur l’ancien choix de première ronde du Canadien. Il dit beaucoup s’inspirer de Mathieu Darche, actuel candidat pour devenir le prochain directeur général du Canadien. Tel que le mentionne Leclerc, Darche avait quitté le monde du hockey le temps de quelques années avant de se joindre à l’organisation du Lightning de Tampa Bay.

Une chose est sûre : Leblanc connaît l’importance d’un bon système de recrutement et de développement et il sait également pertinemment ce que représentent la pression et les attentes qui sont mises pour un choix de première ronde. Il serait donc, selon moi, en très bonne position pour aider les jeunes joueurs de la LNH pour qui tout ne va pas comme prévu.

De plus, Leblanc est un magicien avec les chiffres, lui qui a eu son diplôme en économie. Je suis donc convaincu que s’il le veut, il aura une opportunité dans la LNH. Je ne dis pas que le Canadien aurait dû le considérer pour être le prochain DG, bien sûr que non. Mais éventuellement, il pourra se joindre à une équipe comme assistant ou comme conseiller et il sera en mesure de monter les échelons.

PLUS DE NOUVELLES