La logique nous dit de croire Leclerc, Villeneuve | Bergenheim essaie de revenir dans la LNH

Bonsoir!

Martin Leclerc (Radio-Canada) détenait les mêmes infos que Villeneuve

S’il y a bien une chose que je retiens de mon programme de trois ans en journalisme, c’est la règle des deux sources. Lorsque deux sources différentes qui ne sont pas en communication l’une avec l’autre transmettent une information identique, il y a d’excellentes chances que celle-ci soit véridique. À partir de ce moment, le journaliste a généralement le feu vert pour publier la nouvelle.

J’applique le même principe à l’histoire selon laquelle Michel Therrien aurait qualifié Pacioretty de « pire capitaine de l’histoire du CH ». J’étais a priori sceptique lorsque Villeneuve était le seul à rapporter cette information. Mais mon collègue Max m’a contacté en m’exposant ses propres infos, qui concordaient avec celles de Villeneuve. Puis, aujourd’hui, Martin Leclerc renchérit: il a entendu sensiblement la même histoire et voulait attendre le moment opportun avant de la partager, considérant son amplitude.

Au compte de trois sources, les probabilités ne sont plus excellentes: elles sont presque infaillibles.

Même s’il est difficile de concevoir qu’un entraîneur d’expérience puisse commettre pareille gaffe – et puisse faire une évaluation aussi laborieuse de son joueur, car quoi qu’on en dise, Pacioretty demeure l’un des meilleurs francs-tireurs du circuit, et il a été élu capitaine par ses coéquipiers –, la logique nous dit d’y croire.

Et, par objectivité, je prioriserai toujours la logique aux sentiments des partisans qui refuseront d’y croire.

Chose certaine, Michel Therrien prie le Bon Dieu pour que son équipe ne trébuche pas en début de saison. Car Marc Bergevin a beau être son ami, il doit répondre à un propriétaire, ainsi qu’à des attentes.

Cet été, il a longuement été question du manque de leadership des joueurs observé durant la déroute du Tricolore. Mais que dire du manque de leadership de l’entraîneur-chef, qui met, ou, disons aurait mis, son propre capitaine dans une situation embarrassante? À méditer…

Sean Bergenheim se réessaye en Amérique du Nord

Les Ducks d’Anaheim ont soumis une invitation professionnelle à l’ancien attaquant du Lightning, Sean Bergenheim, qui évoluait à Berne l’an dernier. Bergenheim est un cas curieux de joueur qui a affiché des indices de possession impressionnants au cours de sa carrière, mais n’a jamais produit sur une base constante. Lorsqu’il est en jambes, il est acharné en échec avant et plutôt habile pour protéger la rondelle.

Il avait été la saveur du printemps de 2011 au sein du Lightning, en inscrivant neuf buts et 11 points en seulement 16 matchs éliminatoires…

Le finlandais se dirigeait vers une saison très respectable de 38 points avec les Panthers durant sa dernière année complète dans la LNH, en 2014-2015. Mais il a perdu la touche alors qu’on l’a échangé au Minnesota à la date limite, où il n’a enfilé qu’un but en 17 joutes. Remarquez qu’il n’a également rien cassé en Suisse par la suite

La formation californienne s’est aussi entendue avec David Booth sur les termes d’un essai. Booth n’est que la pâle copie du marqueur de 30 buts qu’il a jadis été, mais il peut se rendre utile dans un rôle secondaire à l’aide de sa vitesse. Son historique de commotions cérébrales a probablement rebuté quelques équipes. Il s’est relativement bien débrouillé durant la vingtaine de matchs qu’il a disputés en Russie l’an dernier.

En rafale
– La gardienne Shannon Szabados a signé avec une équipe masculine cet après-midi!

– Mats Naslund fera plaisir aux nostalgiques avec cette déclaration.

https://twitter.com/puckarinen/status/778338363837411328

– Quand le ping-pong atteint un autre niveau!

– Le leadership de Joe Thornton ne peut être négligé durant cette Coupe du monde. (NHLPA)

– Michel a des plans précis pour Galchenyuk. (Journal de Montréal)

– Une citation de T.J. Oshie montre un problème d’identité que les Américains doivent régler…

PLUS DE NOUVELLES