L’histoire d’un espoir de la LNH qui a tout abandonné pour se joindre aux Marines

Ben Stafford n’a jamais été repêché. Le joueur de centre américain a roulé sa bosse en passant par le système scolaire, avant de faire le saut dans la NCAA – il y a même porté le C à Yale University en 2000-01 – et de disputer quatre saisons dans la ECHL et la AHL.

Après sa dernière année universitaire, Stafford a disputé 56 matchs à Trenton (ECHL), récoltant plus d’un point par match. Il a donc été appelé à jouer 24 matchs avec les Bruins de Providence (AHL), un avec les Flames de Saint John (AHL) et un autre avec les Phantoms de Philadelphie, le club-école des Flyers (AHL). Grosse année, disons…

Il a passé les trois saisons subséquentes avec les Phantoms, remportant même la Coupe Calder en 2005… en inscrivant le but gagnant dans le dernier match des playoffs.

Puis, plus rien. Silence radio.

Stafford a pris sa retraite sans même avoir disputé un seul match dans la LNH. Il a réalisé qu’il n’atteindrait jamais son objectif/rêve ultime.

Stafford en a surpris plus d’un en quittant le monde du hockey pour devenir militaire et notamment servir en Irak.

Le site HockeyFeed.com a raconté l’histoire de Stafford hier (Jour du souvenir).

The AHL Calder Cup champion Ben Stafford gives up on his childhood dream to serve his country. 🙏

Publié par Hockey Feed sur Mercredi 11 novembre 2020

On y apprend que Stafford était un Marine et qu’il a quitté l’armée depuis afin de devenir médecin dans son état natal du Minnesota. On ne parle pas d’une vie « normale » ici.

John Stevens, qui était l’entraîneur de Stafford à Philadelphie, le décrit comme étant un gars dont tu n’as pas à t’occuper. Il garde toujours une photo de Stafford dans son bureau, étant impressionné par le courage que ça prend d’abandonner une carrière (et un rêve) de hockeyeur afin de s’enrôler dans les forces armées.

Stafford a quant à lui avoué depuis s’être mis à s’ennuyer du hockey quelques années après sa retraite (avant l’âge de 30 ans). Il savait dès le début de la saison 2004-05 que ça allait être sa dernière campagne.

Il aura terminé sa carrière d’une belle façon.

Stafford a rejoint les Marines afin d’aider son pays, mais aussi pour se prouver qu’il pouvait faire partie des gars les plus en forme des États-Unis.

Inspirant, non?

PLUS DE NOUVELLES