Les Oilers pourraient faire de l’œil à Phillip Danault le mois prochain

Quatre équipes – dont le surprenant Canadien – se battent toujours pour espérer remporter la Coupe Stanley. Les 27 autres (et le Kraken) se préparent en vue du repêchage d’expansion, du repêchage amateur et de l’ouverture du marché des joueurs autonomes.

Marc Bergevin a encore quelques jours devant lui avant de sérieusement penser à sa liste de protection, à ses UFA en devenir (Tatar, Danault, Armia, Staal, Perry, Frolik, Gustafsson, Merrill, Lindgren et autres) et à ses joueurs autonomes avec restriction (Lehkonen, Kotkaniemi, Poehling, McNiven, Leskinen et Fleury).

Reste que la très grande majorité des DG sont déjà en mode entre-saison, eux. C’est rare qu’on est les derniers à y être à Montréal (et on va en profiter pleinement).

À Edmonton, on s’attend à d’autres changements dans la formation des Oilers. Participer aux séries et être balayé en première ronde, ce n’est pas suffisant/satisfaisant pour une équipe qui compte sur Connor McDavid et Leon Draisaitl.

Steve Simmons, un journaliste torontois réputé, mais qui a l’habitude d’être controversé, a suggéré durant le weekend à Ken Holland de laisser partir Ryan Nugent-Hopkins vers l’autonomie complète le mois prochain. RNH vient de compléter la dernière année d’un contrat qui lui rapportait en moyenne 6 millions $ par saison. Plusieurs rumeurs ont sorti au cours des derniers mois sur l’intérêt des Oilers à conserver les services de Nugent-Hopkins. Selon celles-ci, Ken Holland aimerait bien faire signer une prolongation de contrat à son troisième meilleur attaquant, mais il ne serait pas prêt à lui allonger une énorme augmentation salariale.

Sera-t-il de retour à Edmonton?
(Crédit: YouTube.com/capture d’écran)

Nugent-Hopkins, premier choix au total en 2011, a 28 ans et il a récolté 35 points en 52 matchs lors de la dernière saison. Il a aussi ajouté deux points en quatre rencontres en séries, se faisant plutôt invisible face aux Jets.

Simmons suggère au DG des Oilers de remplacer Nugent-Hopkins par Phillip Danault.

« Si je suis Ken Holland, je dis bye-bye à Ryan Nugent-Hopkins et je dépense une partie de l’argent qu’il souhaitait obtenir pour aller chercher Phillip Danault. » – Steve Simmons

Rappelons que selon les rumeurs lancées en janvier dernier par La Presse, Phillip Danault serait à la recherche d’un contrat d’environ 6 millions $ par saison.

Je crois que Simmons n’est pas au courant des demandes salariales de Phillip Danault. Il semble parler comme quelqu’un qui croit que Danault signera à 4 ou 4,5 millions $ le mois prochain.


Danault ou Nugent-Hopkins?
Danault est reconnu comme l’un des meilleurs attaquants défensifs de la LNH par ses pairs (notamment Nathan MacKinnon), mais il n’a récolté que 24 points en 53 matchs réguliers, puis deux autres en 11 matchs éliminatoires.

Si les Oilers sont prêts à lui donner les six millions $ qu’il recherche, il serait surprenant de le voir rester à Montréal. Et avec Jonathan Drouin qui a possiblement disputé son dernier match avec l’organisation, le Canadien se retrouverait alors sans aucun joueur québécoi dans son alignement (à moins d’en acquérir un durant l’été). Gagez qu’on n’en arrivera pas là…

Marc Bergevin devra bien manœuvrer s’il souhaite à tout prix conserver les services de Phillip Danault. Jake Evans et Ryan Poehling sont-ils vraiment prêts à chausser les patins de Danault?

Et Ken Holland devra faire attention de ne pas se retrouver sans Nugent-Hopkins ET Danault au début de la prochaine campagne, lui. Ça ferait reculer encore plus les Oilers (qui auraient davantage besoin d’ailiers que de joueurs de centre, mais bon).

Rappelons que le marché des joueurs autonomes s’ouvrira exceptionnellement le 28 juillet cette année.

PLUS DE NOUVELLES