Les joueurs québécois se démarquent grandement cette année

Au sein de la LNH, les joueurs d’origine québécoise se font rares, ce qui peut en décevoir plusieurs. C’est comme ça. Puis, selon certains individus avec qui j’ai jasé, le hockey mineur québécois y est pour quelque chose : les entraîneurs qui entraînent bénévolement sont-ils qualifiés pour le faire? Beaucoup ne le sont pas. Bref, à mes yeux, le passage des joueurs québécois au niveau mineur y est peut-être pour quelque chose. Bref, peu importe, le pourcentage des Québécois évoluant dans la Ligue nationale est minime aujourd’hui, mais cette année, plusieurs de ceux-ci performent à outrance.

Six Québécois se retrouvent parmi les 45 meilleurs buteurs du circuit Bettman : Jean-Gabriel Pageau (13), Anthony Mantha (12), David Perron (11), Anthony Duclair (10), Pierre-Luc Dubois (10) ainsi que Jonathan Huberdeau (10). Avec ses 13 filets, Pageau, qui est né à Ottawa parce que l’hôpital était près de chez lui à Gatineau, figure au 12e rang des buteurs de la LNH.

Chez les pointeurs, c’est Jonathan Huberdeau le premier du groupe avec une récolte de 31 points, bons pour le 8e rang à ce chapitre. Patrice Bergeron est le 2e en provenance du Québec au chapitre des points avec une fiche de 24 points en 21 joutes, ce qui lui permet d’apparaître au 25e rang. David Perron est le 3e qui s’insère parmi le top-30 de la LNH avec un total de 24 points également.

Anthony Mantha se pointe au 2e rang des buteurs chez les Québécois, néanmoins, avec ses 23 points en 25 joutes jusqu’ici, il est en route pour connaître la meilleure saison de sa carrière. Quoiqu’il traîne sur la liste des éclopés en ce moment (jusqu’en décembre), ce qui pourrait ralentir sa cadence, lui qui a récolté 48 points lors de chacune des deux dernières saisons.

Tout compte fait, cette brochette de Québécois nous rend fiers, tout comme le fait Marc-André Fleury devant la cage des Golden Knights de Vegas.

PLUS DE NOUVELLES