Les joueurs du Canadien ont consolé Shea Weber après la défaite

Les 12 coups de minuit ont sonné ce soir pour le Canadien alors que le parcours de cette équipe Cendrillon a tristement pris fin dans le cadre du match #5 de la finale de la Coupe Stanley.

Évidemment, ce fut un moment crève-cœur pour les partisans de la Sainte-Flanelle, mais ce le fut encore plus pour les joueurs. En point de presse après le match, on a vu Brendan Gallagher être complètement détruit, lui qui avait les larmes aux yeux.

Or, il y a une scène qui a été très puissante, et elle s’est déroulée alors que le CH était encore sur la glace.

Shea Weber était lui aussi au bord des larmes sur la patinoire (un fait rarissime, lui qui ne démontre presque jamais d’émotions), et on a vu un moment très touchant, alors que ses coéquipiers ont pris le temps de le consoler.

Cette équipe-là était soudée comme peu d’éditions du CH l’ont été depuis bon nombre d’années.

Pour Weber, c’est une défaite qui doit faire très mal. Il n’avait jamais atteint le carré d’as avant cette saison et il jouait avec une blessure au pouce. Il aura 36 ans au début de la prochaine saison et on sent qu’il ne lui reste plus beaucoup de temps pour gagner la Coupe Stanley.

Il a joué du très bon hockey en séries malgré sa blessure au pouce, mais il faut rappeler que des rumeurs l’entourant circulent depuis un bon moment. Nick Kypreos croit qu’il prendra sa retraite sous peu (peut-être même cet été) parce que son corps est assez hypothéqué.

C’était donc sa première et peut-être sa dernière chance de remporter le trophée.

Malgré tout, on a vu le capitaine en lui durant son point de presse après le match. Alors que Richard Labbé a questionné Carey Price sur ce qui a coûté la série au CH, le gardien a répondu qu’il aurait dû être meilleur au début de la série. Le capitaine l’a coupé dans sa réponse pour défendre son gardien et affirmer que c’est lui et le reste de la brigade qui ne l’a pas assez aidé.

Shea Weber est un vrai. C’est tellement triste de le voir passer si près sans remporter une Coupe Stanley, et ce qu’on lui souhaite, c’est que son corps tienne assez longtemps pour lui permettre de goûter à la victoire.

Il le mérite au moins autant que n’importe quel autre joueur.

PLUS DE NOUVELLES