Gary Bettman n’a même pas félicité le CH dans son discours d’après-match

Le Canadien a vu son parcours éliminatoire s’arrêter au match #5 de la grande finale de la Coupe Stanley. Évidemment, c’est une défaite qui fait mal, alors que la Sainte-Flanelle a été plus près de la Coupe cette année qu’elle ne l’a été en 28 ans, mais elle peut utiliser ce même fait pour avoir un regard positif sur la saison.

Comme à l’habitude, Gary Bettman a offert un petit discours avant de remettre le trophée Conn-Smythe à Andrei Vasilevskiy et la Coupe Stanley au Lightning de Tampa Bay.

Or, on a pu remarquer un oubli assez majeur dans son allocution : il n’a même pas pris le temps de féliciter le CH, qui était pourtant le finaliste de la grande finale.

Comme Anthony Marcotte l’affirme, c’est tout simplement gênant de voir cela. C’est une tradition dans le sport professionnel de féliciter le finaliste qui a connu une belle saison et qui a livré une bonne bataille en finale. Bettman a toutefois omis de faire mention de l’organisation la plus prestigieuse de l’histoire de la LNH.

Rappelons également que le repêchage amateur de 2022 aura lieu à Montréal. À moins que le CH ne remporte la Coupe l’an prochain et que Bettman leur offre tout un discours pour les féliciter, j’espère que les partisans s’en souviendront et qu’il se méritera des huées bien senties.

Le Lightning mérite tous les hommages qui lui sont destinés, mais il me semble que c’est le strict minimum d’au moins noter la belle saison des finalistes et de leur offrir des félicitations.

Mais au final, le seul moment où Bettman a fait référence au CH, c’est en faisant référence à Ken Dryden pour offrir le trophée Conn-Smythe à Vasilevskiy.

Un geste qui laisse à désirer de la part du commissaire, qui ne fait pas monter sa cote de popularité ce soir. Pas qu’elle était très haute avant ce soir, mais bon.

PLUS DE NOUVELLES