Les dirigeants du Canadien voient Sean Farrell comme un espoir qui passe sous le radar

Sean Farrell n’est pas un nom très connu par la majorité des partisans de la Sainte-Flanelle. Un choix de quatrième ronde lors du plus récent encan amateur, Farrell évolue actuellement du côté de la USHL, une ligue aux États-Unis qui sert à former les prochains joueurs de la NCAA.

Toutefois, Farrell ne joue pas simplement le rôle de figurant avec son équipe, le Steel de Chicago. En fait, il pointe au deuxième rang parmi tous les pointeurs de la ligue avec 22 points en 12 matchs, alors qu’il n’est devancé que par son coéquipier Matt Coronato, qui a 29 points au compteur (en 13 rencontres).

En fait, il impressionne tellement qu’il commence à se faire remarquer par les dirigeants du Tricolore. Dans le cadre de la baladodiffusion L’histoire s’écrit, qui est produite par le Canadien de Montréal lui-même, Marc Dumont s’est entretenu avec Martin Lapointe, qui travaille comme directeur du personnel des joueurs pour le Canadien, et ce dernier a avoué que Farrell est l’espoir qui passe sous le radar actuellement avec la Sainte-Flanelle.

Pour écouter la baladodiffusion en entier, c’est ici. Dumont et Lapointe parlent de Farrell vers la fin.

ALERTE NOUVEL ÉPISODE!

Marc Dumont s’entretient avec Martin Lapointe, deux fois champion de la coupe Stanley, deux fois…

Publié par Canadiens de Montréal sur Vendredi 1 janvier 2021

Lapointe avoue être grandement impressionné par l’acharnement et la combativité de l’espoir du Canadien, ajoutant qu’il possède une belle vision du jeu à l’attaque et qu’il possède les atouts pour devenir une menace offensive. Il avoue également que le tir de Farrell est très impressionnant, alors qu’il ne semble pas violent à première vue, mais qu’il peut surprendre et qu’il est bien plus vif qu’on peut le croire.

Dumont et Lapointe s’entendent toutefois pour dire qu’il faut attendre de le voir évoluer dans la NCAA pour avoir une meilleure idée de ce qu’il pourrait réellement devenir.

L’ancien gagnant de la Coupe Stanley a également parlé du processus du repêchage chez le Canadien, alors qu’il explique que le critère principal mis de l’avant lorsque les recruteurs observent les espoirs, c’est le « hockey sense ». Si les joueurs comprennent le jeu et qu’ils sont capables de bien se positionner et d’anticiper l’action, ils partent avec une belle longueur d’avance.

Ainsi, Lapointe explique que des espoirs comme Kaiden Guhle et Jan Mysak sont très impressionnants à ce chapitre. Bien qu’ils ne remplissent pas nécessairement la feuille de pointage à chaque rencontre, ils savent comment performer pour aider leur équipe et ils font toutes les petites choses de la bonne façon, autant offensivement que défensivement.

Une baladodiffusion vraiment très intéressante, dans laquelle plusieurs sujets sont traités. Je vous remets le lien ici pour l’écouter, si jamais vous souhaitez en apprendre sur le processus et sur les espoirs.

Reste à voir si Farrell pourra se révéler être une option à long terme pour le Canadien.

PLUS DE NOUVELLES