Les Coyotes s’attendent à ce que tous les matchs à domicile cette saison soient à guichet fermé

Ah, les maudits Coyotes… 

L’équipe, que plusieurs considèrent comme étant la risée de la ligue, changera temporairement d’adresse lors des prochaines saisons pour ainsi évoluer au domicile des Sun Devils d’Arizona State, formation de la NCAA.

On parle ici d’un aréna pouvant accueillir un total de 5 000 spectateurs.

La nouvelle a fait réagir aux quatre coins de la ligue et c’est normal. On parle quand même d’une équipe présente au sein de la meilleure ligue de hockey sur terre, qui ne pourra accueillir plus de 5 000 personnes pour leurs matchs.

Alors que certains s’attendaient à ce que la formation joue dans un amphithéâtre pratiquement vide, il semble que ce soit le contraire qui se produira.

Selon le président et directeur général de la formation, Xavier A. Gutierrez, la vente de billets se déroule super bien jusqu’à présent… si bien qu’il s’attend à ce que tous les matchs à domicile cette saison soient à guichet fermé.

Oui, vous avez bien lu. Vous en voulez encore plus? Gutierez a confié au réseau ESPN que la vente des billets de saison a augmenté de 50% depuis qu’ils ont « quitté » l’ancien amphithéâtre à Glendale. 

J’ai de la misère à le croire, personnellement.

Certaines langues sales diront qu’il n’y avait que deux seuls détenteurs de billets de saison et qu’un troisième vient de s’ajouter à la liste, augmentant effectivement le nombre de détenteurs de 50%. Je l’ai trouvé drôle, celle-là.

En même temps, le fait d’évoluer sur un campus universitaire va sûrement attirer plusieurs jeunes à leurs matchs. Du moins, si j’étais un fan de hockey et que l’équipe professionnelle de ma région jouait à mon école et que je pouvais m’y rendre après ma journée de classe, je le ferais. C’est de cette façon dont je vois les choses.

Tant mieux pour l’organisation des Coyotes si c’est bel et bien le cas. Mais au final, c’est quand même bizarre de penser qu’ils auront plus de partisans dans un aréna de 5 000 personnes en banlieue, comparé à leur ancien où ils pouvaient en accueillir plus de 17 000.

En rafale

– C’est une bonne chose, donc.

– Dekeyser aura une dernière chance de se faire valoir.

– Pas fort, Stan.

– Dommage pour le Québécois.

– Est-ce une bonne chose?

PLUS DE NOUVELLES