Les choses qu’on ne sait pas au sujet du passage de Crosby à Rimouski

C’est via son compte professionnel Facebook que Mikaël Lalancette, le spécialiste junior via TVA Sports, nous a présenté les quatre choses qu’on ne sait pas au sujet du passage de Sidney Crosby à Rimouski. Si vous étiez à la chasse, vous avez donc raté le retrait du chandail numéro 87 de Sid, qui a été hissé au plafond du domicile de l’Océanic vendredi dernier, dans une cérémonie qui a duré 1 heure 30.

Cela dit, il n’est pas question de revenir sur cette cérémonie en question, mais sur certaines choses qui se sont produites avant celle-ci, pendant la rencontre et après la rencontre. Des situations qui se produisent en coulisse, souvent loin des lentilles. On connaît tous la générosité légendaire de Sidney Crosby, ce qui fait de lui le plus grand ambassadeur du circuit. Il n’est pas le type d’individu qui aime se donner en spectacle, mais son attitude et tout le sérieux qu’il met dans son travail font de lui un joueur très populaire, autant chez les jeunes, que chez les adultes.

À partir de cette donnée, êtes-vous surpris si je vous dis, selon des statistiques livrées par Lalancette, que la vente de marchandise dérivée a explosé pendant la visite de Crosby au Colisée Financière Sun Life. Les plus de 5000 spectateurs ont vidé la boutique des articles professionnels « spécial » Sidney Crosby. Les ventes ont été triplées, versus un match régulier « normal ».

La vente d’alcool a également battu des records attachés à une Coupe Memorial…

Cependant, ce qui est le plus remarquable dans tout ça demeure Crosby, qui a visité les joueurs de l’Océanic après leur victoire en prolongation. Il s’est entretenu avec Alexis Lafrenière, entre autres, et il a jasé de l’attaque à cinq avec le groupe d’entraîneurs. Une attaque massive qui n’a inscrit qu’un seul but en 11 tentatives…

Bref, Sidney Crosby a quitté l’aréna à 1h45 du matin… Et même s’il quittait à 8 heures le matin, il a pris le temps de prendre des photos et signer des autographes lors de sa sortie. Parce que Sidney Crosby, c’est ça.

PLUS DE NOUVELLES