Rumeurs : les Bruins de Boston pourraient bouger un gros morceau

Cette année, protéger une cage de la Ligue nationale semble plus laborieux que dans le passé. Hormis les prestations pitoyables du roi Carey, une tonne de gardiens figurent dans une liste peu reluisante, où ils ne croyaient peut-être pas s’y voir aussitôt. Des cerbères moches, c’est populaire en 2017. La couronne du King Lundqvist ne reluisait pas lors des balbutiements de cette campagne. Il s’est toutefois remis sur son trône depuis.

Matt Murray ne semble pas dans son assiette… Cam Talbot n’est plus en mesure d’exécuter les arrêts clés. Même un ballon de plage aurait raison de lui. Ben Bishop peine à se démarquer à Dallas. Craig Anderson n’est plus l’ombre de lui-même, tout comme un certain Tuukka Rask. Le cerbère finlandais des Bruins de Boston est en train de carrément l’échapper. Son compteur indique seulement trois gains… en 12 départs. Sans omettre son pourcentage d’efficacité très moche de 0,897. Atroce. Mais dites-vous que Carey était pire avant sa blessure.

Rask, c’est un peu le Carey Price de Boston. Il défend le filet de ceux-ci à temps plein (sauf pendant la domination de Tim Thomas) depuis la saison 2009-10. Il est débarqué de Toronto en retour d’Andrew Raycroft, je vous rappelle. Andrew qui? C’est ça! En 2011, Rask était du parcours éliminatoire et les Bruins ont raflé la Coupe (avec Tim Thomas devant le filet). Le « mais » dans son cas a sonné cette année, alors qu’il a 30 ans… Le pire, c’est que son pacte de 7 millions de dollars s’achève en 2021.

Le journaliste du NBC Sports Boston, Joe Haggerty, croit fermement que les Bruins ne gagneront pas une autre Coupe Stanley avec Rask devant le filet. Le but de l’organisation serait toujours de donner des départs à Rask dans le but de le passer dans un pacte. Anthon Khudobin et Zane McIntyre ne sont pas l’avenir non plus, alors que Malcolm Subban endosse maintenant l’uniforme des Golden Knights. Don Sweeney doit assurer l’avenir devant sa cage et ça passe peut-être par un échange incluant Rask.

Marc Bergevin n’est pas le seul qui a du pain sur la planche!

PLUS DE NOUVELLES