L’épaule de Vladimir Tarasenko inquiète à Saint-Louis

Aujourd’hui, les Blues de Saint-Louis ont appris une bien mauvaise nouvelle : Vladimir Tarasenko manquera les cinq prochains mois d’activité en raison d’une blessure à l’épaule gauche. Une opération est nécessaire et son cas sera réévalué en mars.

Même si ce n’est pas forcément la nouvelle que les Blues espéraient dans le cas de leur attaquant vedette, il n’en demeure pas moins que l’équipe a les outils pour s’en sortir. Ils ont de bons éléments offensifs pour compenser et l’équipe n’est pas étrangère à l’adversité.

À vrai dire, Robert Thomas est déjà comme un poisson dans l’eau sur la première ligne.

Non, le problème est ailleurs. En fait, le problème est que Tarasenko est incapable de garder la santé.

Vers la fin de la saison 2017-2018, le #91 des Blues s’est blessé à cette épaule-là. La saison dernière, au cours de la finale de la Coupe Stanley, cette même épaule a été disloquée.

Et voilà que maintenant, elle a besoin d’une opération qui tiendra le Russe à l’écart du jeu pour de nombreux mois en raison d’un coup qui n’était pas le plus puissant.

À Saint-Louis, les peurs de l’équipe sont les suivantes : et si Tarasenko ne jouait jamais à 100%? À quel moment l’épaule de la vedette fera-t-elle défaut à nouveau, au point de justifier une autre opération? Ses adversaires viseront-ils l’épaule plus souvent qu’autrement?

Avec encore trois ans de contrat – quatre, en incluant la saison en cours – à 7,5 millions de dollars annuellement, il est légitime de se demander si les Blues ne regrettent pas le contrat. Pas pour le joueur, mais pour son épaule.

PLUS DE NOUVELLES