L’effectif actuel du Canadien aurait été l’un des meilleurs de la ligue il y a 10 ans

Bien que le Canadien compte sur quelques vétérans dans son effectif actuel, les jeunes commencent réellement à leur pousser dans le dos. Nick Suzuki, Jesperi Kotkaniemi, Alexander Romanov et Jake Evans ont tous entamé la saison en tant que réguliers, et ils ont été rejoints par Cole Caufield depuis.

Mais parlons-en, de ces vétérans. Concentrons-nous d’ailleurs sur quatre d’entre eux : Corey Perry, Eric Staal, Shea Weber et Carey Price. Bien qu’ils ne soient plus au sommet de leur art, ils se retrouvent tous dans l’alignement partant (quand ils sont en santé, du moins), et ce, de façon régulière.

Bon, ils n’ont pas tous le même impact, mais reste qu’ils sont dans la formation.

Or, quand on regarde les quatre joueurs, quelque chose saute aux yeux : en 2010-11, ils figuraient tous parmi l’élite de la LNH :

Corey Perry : Âgé de 25 ans, celui qui évoluait alors pour les Ducks a atteint le plateau des 50 buts cette saison-là. En ajoutant 48 mentions d’assistance, il a terminé la campagne avec 98 points, bon pour un trophée Maurice-Richard ainsi qu’un trophée Hart.

Carey Price : Assumant enfin le rôle de gardien numéro un incontesté à Montréal, Price a terminé au septième rang dans la course au trophée Hart. Ses 38 victoires (sommet dans la LNH) et ses huit jeux blancs représentent des statistiques qu’il n’a seulement battues que durant sa fameuse saison 2014-15.

Seule la saison 2014-15 en aura été une plus fructueuse sur le plan statistique pour Price.
(Crédit: NHL.com)

Shea Weber : Au terme d’une course très serrée, il s’est incliné par une poignée de votes face à Nicklas Lidstrom pour l’obtention du trophée Norris. Malgré tout, ses 16 buts et ses 48 points font de sa saison 2010-11 l’une de ses meilleures en carrière.

Eric Staal : Celui qui évoluait toujours avec les Hurricanes à cette époque a lui aussi connu l’une de ses meilleures saisons en carrière, inscrivant 33 buts et 76 points. Cette dernière récolte est bonne pour sa troisième meilleure campagne dans la LNH.

Bref, on répète souvent que le CH a actuellement une équipe qui aurait été parmi les prétendants aux grands honneurs il y a 10 ans, et sur papier, ça se défend.

Bon, Kotkaniemi et Caufield n’avaient que 10 ans à cette époque, mais vous comprenez l’essentiel.

Est-ce que ces vétérans arriveront à « revenir dans le temps » pour aider le CH à performer en séries? À suivre

PLUS DE NOUVELLES