Le jour où Tortorella a envoyé des joueurs à l’hôpital

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Marko Dano a un parcours atypique.

L’attaquant autrichien a joué chez les pros en Slovaquie avant d’attendre l’âge de 18 ans. Il a ensuite porté les couleurs du Slovan Bratislava, une équipe slovaque qui évoluait dans la KHL, avant d’être repêché par les Blue Jackets en fin de première ronde.

Malgré 21 points en 35 rencontres à sa première saison dans la LNH (2014-15), il est retourné jouer dans la Ligue américaine la saison suivante… avant d’être échangé aux Blackhawks, puis aux Jets en l’espace de quelques semaines. Brandon Saad, Artem Anisimov et Andrew Ladd ont fait partie de ces transactions.

Dano a ensuite été réclamé au ballottage par l’Avalanche, avant d’atteindre l’autonomie complète et de signer un contrat à deux volets avec sa première équipe nord-américaine, les Blue Jackets.

Malheureusement, il n’aura joué que trois petits matchs dans la LNH en 2019-20… et se souviendra tout de même toute sa vie du camp d’entraînement de septembre dernier.

L’attaquant autrichien a confié au média tchèque Sport.sk qu’il est un fan de John Tortorella… mais pas nécessairement de ses camps d’entraînement.

Les camps de Tortorella sont plus intenses que tous les autres camps. Ils sont très durs, même pour un athlète professionnel.

« Tortorella est un gars juste. Je ne peux rien dire de mal à son sujet. Toutefois, on a eu le plus dur camp de toute la LNH. Le coach ne regarde pas trop les performances, mais plutôt si le joueur va piger jusque dans ses dernières réserves et s’il abandonne avant. » – Marko Dano

Dano a confié que certains de ses coéquipiers avaient dû se rendre à l’hôpital tellement une séance de course avait été exigeante. On ne parle pas d’il y a deux – trois décennies… on parle de l’automne dernier.

« Par exemple, nous devions courir 3,2 kilomètres sous la barre des 12 minutes. Seulement trois ou quatre joueurs y sont parvenus. Il faisait 30 degrés à l’extérieur […] Quelques joueurs ont dû se rendre à l’hôpital immédiatement après la séance. » – Dano

La grande question maintenant : est-ce que Torts va trop loin?

Si des joueurs doivent finir leur journée à l’hôpital, difficile de répondre non.

Par contre, les Blue Jackets ont trouvé un moyen d’apprendre de tout ça et ont été difficiles à battre en 2019-20, malgré le départ de plusieurs joueurs importants. Est-ce que le dur camp de Tortorella se veut un passage obligé vers le succès quand tu as une équipe moyenne?

Chose certaine : le retour à l’action risque d’être difficile pour les joueurs des Jackets s’il a lieu cet été…

Pas mal certain que certains jours de juin/juillet, Dano changera volontiers de place avec son homonyme Danault.

À noter que Marko Dano sera éligible à l’autonomie avec restriction durant l’entre-saison.

PLUS DE NOUVELLES