Le CH pourrait profiter de la mauvaise gestion hockey en Arizona

Plus la saison morte avance, plus les nouvelles vont sortir à un rythme infernal. Déjà juste avec la conférence de presse du Canadien de Montréal, plusieurs éléments importants de la saison morte ont été abordés et soulevés.

Un de ces éléments, qui inquiète plusieurs partisans du CH, est le contrat de Phillip Danault. Les amateurs ont des doutes sur les possibilités de voir Danault de retour avec le tricolore. En effet, dans son entrevue de conférence de presse, on croit comprendre qu’il cherche à toucher le plus gros montant possible sur le marché des joueurs autonomes, que ce soit à Montréal ou ailleurs.

Considérant que le centre québécois pourrait décider de rejoindre les rangs d’une autre équipe cet été, Marc Bergevin pourrait déjà commencer à se trouver un plan B. Si jamais Danault venait à quitter le Bleu Blanc Rouge, Bergevin pourrait regarder vers son plan B.

Mais quelle pourrait-être sa bouée de secours?

Étant donné que le départ de Danault ne rapporterait rien au CH, la meilleure option pour Bergevin serait de le remplacer sans que cela ne coûte rien. Toutefois, lorsque l’on regarde le marché des joueurs autonomes, ce n’est pas la mer à boire en termes de possibles remplaçants à Danault.

Un échange ramenant un joueur de qualité au CH sans céder en retour trop d’éléments serait la meilleure option.

Eh bien, s’il y a une équipe où les choses ne vont pas très bien par les temps qui courent, c’est bien les Coyotes de l’Arizona. Après avoir vu la LNH leur enlever des choix au repêchage, voilà que l’on apprend que plusieurs joueurs sont mécontents de la façon dont les dirigeants gèrent les négociations de contrat.

Voilà maintenant qu’Elliotte Friedman en a rajouté hier sur la situation en Arizona en expliquant que plusieurs équipes étaient intéressées à Christian Dvorak.

Selon moi, Dvorak est un assez bon comparable à Danault, à part le fait qu’il est meilleur offensivement. Dvorak évolue depuis cinq saisons avec les Coyotes de l’Arizona, et connaît des saisons plutôt respectables. Ses deux dernières saisons sont pour l’instant les meilleures de sa carrière, alors qu’il a respectivement amassé 18 buts et 20 mentions d’aide pour un total de 38 points en 70 matchs en 2019-2020, et 17 buts et 14 passes pour un total de 31 points en 56 matchs cette saison.

Il n’est donc pas une vedette, mais le centre de 25 ans s’est établi comme un joueur clé en Arizona dans les dernières années, autant pour son rôle offensif que défensif.

Bref, si jamais le CH en venait à perdre Danault, je crois que Christian Dvorak serait plus qu’un prix de consolation pour les partisans du tricolore. Avec les difficultés au niveau de la gestion ainsi que les choix au repêchage perdus, Dvorak pourrait très bien être échangé pour un prix assez bas.

Il est clair que Dvorak n’est pas aussi bon que Danault défensivement, mais il pourrait tout de même être un remplaçant respectable.

De plus, si l’on regarde son contrat, il gagne 4.45M$ par année pour encore quatre saisons. Comparé aux exigences de Danault, c’est assez raisonnable.

PLUS DE NOUVELLES