Le Canadien s’incline en temps supplémentaire pour une neuvième fois cette saison

Suite à près de deux semaines sur la route, le Canadien retrouvait le Centre Bell pour affronter les Canucks de Vancouver en ce vendredi soir.

Pour l’occasion, Dominique Ducharme a brassé sa soupe au niveau de son alignement.

Les adversaires du Tricolore, de leur côté, étaient alignés ainsi :

C’est Montréal qui a inscrit le premier but de la rencontre, alors qu’en avantage numérique, un tir de Jeff Petry a frappé le poteau de plein fouet, mais la rondelle s’est retrouvée sur le bâton de Corey Perry, qui n’a eu qu’à la pousser dans une cage béante. Thatcher Demko n’avait pas la moindre idée de l’emplacement de la rondelle.

Le Tricolore est passé bien près de doubler son avance lors d’une situation de désavantage numérique, mais Demko a frustré Joel Armia alors que ce dernier contre-attaquait en compagnie de Phillip Danault.

Après Demko, c’est Jake Allen qui a dû se signaler, alors qu’il s’est allongé de tout son long pour empêcher le disque de traverser la ligne rouge. Quel arrêt, quand même!

Une période à l’avantage de la Sainte-Flanelle, donc, alors que les hommes de Dominique Ducharme ont retraité au vestiaire avec une avance d’un but.

En deuxième, toutefois, ce sont les Canucks qui ont pris le contrôle. Moins de trois minutes après le début de la période, Adam Gaudette a redirigé une rondelle derrière Jake Allen après une séquence un peu bizarre. Le jeu défensif du Tricolore laissait grandement à désirer.

 

Quelques minutes plus tard, les Canucks ont profité de l’inexpérience de Jesperi Kotkaniemi pour l’attirer directement devant Jake Allen. Le double écran ainsi formé a permis à Nils Höglander de donner l’avance aux siens.

Alexander Romanov a bien tenté de ramener les deux équipes à la case départ, alors que dans un élan de fantaisie, il s’est payé Tyler Myers et Quinn Hughes pour se retrouver face à Demko. Il n’a pas marqué, mais il a permis au CH de profiter d’un avantage numérique (la pénalité a été décernée à Hughes).

L’équipe n’a pas pu en profiter, toutefois, et après 40 minutes de jeu, les Canucks avaient une avance d’un but.

Le Tricolore a démontré un peu de caractère durant le troisième vingt. Même si ce n’était pas parfait, quelques actions ont redonné une lueur d’espoir à l’équipe.

À peine quelques secondes après le début de la période, Brendan Gallagher a foncé au filet et est passé bien près d’égaliser la marque, mais le filet a bougé derrière Demko.

Une sublime passe de Corey Perry et un retentissant poteau de Jeff Petry ont suivi, mais aucun but n’a résulté de ces deux séquences.

Le CH a pu profiter d’un autre avantage numérique après un geste plutôt disgracieux de Jake Virtanen, mais encore une fois, l’attaque massive n’a pu capitaliser.

Malgré tout, Nick Suzuki a été le héros du Canadien en fin de troisième période. Après avoir vu son bâton se fracasser sur une opportunité en or, le jeune centre du Tricolore a permis à son équipe d’égaliser la marque durant les derniers instants de la période. Oh qu’il a choisi le bon moment pour sortir de sa torpeur, lui!

Le Tricolore s’est toutefois encore incliné en temps supplémentaire, alors que J.T. Miller a inscrit le but gagnant pour les Canucks en prolongation.

Marque finale : 3-2 Vancouver (Prolongation)

Le Canadien a un autre rendez-vous avec ces mêmes Canucks demain soir, toujours à 19h. Ce sera d’ailleurs la dernière fois que ces deux équipes croiseront le fer durant la saison régulière.

PLUS DE NOUVELLES