Le Canadien « serait » intéressé à Derick Brassard

Les amateurs du Canadien parlent beaucoup de John Tavares, ils rêvent de le voir débarquer à Montréal. Un rêve qui ne se réalisera fort probablement pas. Sur le marché, il y aura également le fils de Peter, l’homme de Michel Bergeron, Stastny. Toutefois, il risque de coûter une fortune. Tyler Bozak, lui? Il risque lui aussi de décrocher un contrat astronomique. Stastny et Bozak pourraient devenir des Milan Lucic… Ai-je besoin de vous rappeler que Marc Bergevin a déposé une offre monstrueuse à Lucic, mais l’ancien des Bruins a opté pour les Oilers d’Edmonton.

Le DG du bleu-blanc-rouge adore déposer des offres TROP généreuses à des joueurs qui n’en méritent pas autant. Devons-nous ramener le cas de Karl Alzner? Il a également déposé une grosse proposition à Nick Bonino, qui lui, a opté pour les Preds de Nashville. Ou même Kris Russell, qui intéressait grandement Bergevin il y a quelque temps. On parle de gros sous dans ces cas-ci, et une chance que Lucic ou Bonino ont choisi une autre organisation.

Quand Marc Bergevin aime, il aime. C’est honnête, mais le cash qui vient avec est moins « honnête », lui… Bref, puisqu’il est question de la position de centre, la principale lacune du Canadien, Derick Brassard pourrait-il devenir celui qui campe le rôle de centre primaire?

Le québécois a 30 ans, il deviendra agent libre sans restriction le 1er juillet 2019 et il n’empoche que 3 millions de dollars (cap hit). Un montant raisonnable pour assurer un rôle qui pourrait lui convenir. Brassard n’est certes pas un premier centre, mais il peut s’occuper de ce rôle de façon intérimaire. Il demeure un excellent deuxième centre, qui peut « aider » comme premier de temps à autre. Dans le cas de Phillip Danault, il est un excellent troisième centre, qui peut dépanner comme deuxième. Par contre, à Montréal, il fait plus que dépanner… il a le rôle de premier centre par défaut.

L’an dernier, Brassard a cumulé 46 points en 72 joutes, dans une campagne qui n’a pas été évidente pour lui. Mais la question qui tue : combien coûterait un Brassard qui écoule sa dernière année de contrat? L’un des deuxièmes choix du Canadien, avec un espoir?

PLUS DE NOUVELLES