Le Canadien n’aurait pas (encore?) contacté Patrick Roy selon son agent

De plus en plus de rumeurs d’un grand ménage émanent de Montréal/Brossard.

Et comme c’est le cas à chaque fois que le Canadien est au cœur de telles rumeurs, le nom de Patrick Roy est soulevé.

Roy, qui a engagé un agent (Neil Glasberg) en avril dernier alors que le Canadien s’en allait dans le mur, est encore le rêve montréalais de plusieurs partisans et membres des médias québécois.

Certains le voient à la place de Marc Bergevin (DG)…

D’autres le veulent derrière le banc (à la place de Dominique Ducharme).

Il y en a même qui espèrent le voir dans la chaise de président du proprio Geoff Molson!

Mais l’agent de Roy a confirmé hier à Kevin Dubé (TVA Sports) que le Canadien n’avait pas (encore?) cherché à joindre son client. Rappelons que le nom de Roy a aussi été lié aux Blackhawks et aux Canucks récemment.

Glasberg a tenu à préciser que c’était tranquille présentement, que le téléphone ne sonnait pas vraiment.

« Il n’y a rien d’anormal là-dedans. Il n’y a que le quart de la saison de fait […] Tant que le Canadien va jouer comme ça, il va y avoir des rumeurs. Je peux vous dire une chose : ce sont des niaiseries, des faussetés. Il n’y a pas eu de rencontre ni de conversation. » – Niel Glasberg à Kevin Dubé

Officiellement, le Canadien n’a donc pas chercher à parler à Patrick Roy. Ni la saison dernière ni cette saison…

Pourtant, des informations en provenance de Québec laissaient planer le contraire il y a quelques semaines

Et d’autres infos plus près de Montréal suggéraient en début de semaine que Geoff Molson était à la recherche d’un candidat pour succéder à Marc Bergevin, dont le contrat se terminera en juin (et ne sera visiblement pas prolongé). Roy ne serait même pas sur la liste de départ de Molson?

Glasberg a indiqué que selon lui, le Canadien pourrait peut-être l’appeler en février, si l’équipe ne s’est pas remis sur les rails. Durant la pause olympique?

Il a aussi suggéré le nom de Jim Rutherford (son client) pour présider le CH.

Est-ce que l’on sait si Rutherford parle bien français?

Glasberg a terminé l’entretien en répétant que oui, Roy aimerait bien se joindre au Canadien, mais qu’il était aussi ouvert à l’idée de rejoindre l’une des 31 autres formations de la LNH… et qu’il était très bien (et très bien payé) actuellement chez les Remparts.

Est-ce que l’idée de ramener des anciens Canadiens doit être une priorité pour Geoff Molson? #Roy #Quintal #Damphousse

J’ai encore trop frais en mémoire les nominations locales de Réjean Houle et Mario Tremblay pour vous répondre oui, malheureusement. Ce qui est bon pour la publicité, les comms ou l’image ne l’est pas toujours sur le plan hockey.

Des fois, vaut mieux laisser ça à des campagnes d’Uber Eats…

À noter que selon mes informations, Stéphane Quintal n’avait pas été contacté par le Canadien il y a 10 jours encore.

PLUS DE NOUVELLES