Le Canadien est au courant de l’impact d’un bon gardien #2

En 2019-2020, le Canadien a fait les séries grâce à l’élargissement des cadres en raison de la COVID-19. Mais sinon, le CH n’aurait pas été dans la bulle en 2020 puisque la saison avait été difficile.

Un des aspects qu’on se disait, c’est que d’aller chercher un bon gardien #2 allait aider à faire les séries. Après tout, trop de défaites avaient été imputées au cerbère #2 du club et Carey Price était surutilisé par manque de confiance en l’adjoint.

En 2021, l’arrivée de Jake Allen a changé le club. Oui, il y a eu de nombreux ajouts, mais sans Jake Allen, tout le monde est d’accord pour dire que le CH n’est pas en séries.

D’avoir un tandem de gardiens (comme la majorité des clubs qui se rendent loin) a sauvé le Canadien.

Ce matin, nous avons appris que Carey Price allait s’absenter pendant un moment. Je me répète, mais on lui souhaite bonne chance dans son courageux processus. Il mérite de retomber sur ses pattes et c’est le plus important.

Si on analyse au niveau hockey, le Canadien se retrouve donc sans Price pour une période indéterminée qui pourrait s’annoncer longue. Personne ne lui mettra de pression pour revenir, mais le CH doit trouver un plan en attendant.

L’un des gros problèmes, selon moi, ce n’est pas l’absence de Carey Price en tant que tel, mais bien l’impact que cela a dans l’organigramme des gardiens du Canadien.

Avant, le CH avait le huitième meilleur duo de la LNH. À l’ère du load management, c’est important de ne plus avoir de gars qui gardent les buts 77 fois par année.

En date d’aujourd’hui, Jake Allen est le numéro un du Canadien. Je crois qu’il peut faire le travail de manière honnête. Il ne sera pas un candidat au Vézina, mais il va garder le CH dans la course.

Mais la question est de savoir si Samuel Montembeault peut faire le travail comme substitut.

Évidemment, Montembeault est encore jeune. Il n’a que 25 matchs d’expérience dans la LNH avec les Panthers ainsi que plusieurs années derrière la cravate dans la LAH.

Jusqu’à présent, Montembeault n’est pas un gardien établi dans la LNH. C’est correct dans l’optique où il est jeune, mais ce ne l’est pas dans l’optique où le CH n’a aucune idée du moment où son #1 reviendra. Ça pourrait prendre des mois.

Montembeault a été laissé à lui-même mardi. Cependant, il a joué devant une défensive qui ressemble en partie à celle à laquelle on aura droit pour commencer la saison. Ce n’est pas la plus étanche.

Durant ce match-là, laissé à lui-même, le Québécois n’avait pas bien paru. Je ne me base pas que sur ce match-là, mais aussi sur ses dernières années pour me demander si oui ou non, il peut ou ne peut pas être l’homme de la situation pendant une période indéterminée.

La réponse, je ne la connais pas. On en saura plus dans les prochaines semaines.

Normalement, un jeune doit forcer la main du club pour monter. Là, le Québécois n’a pas rien prouvé dans la LAH pour démontrer qu’il a sa place dans la LNH. C’est ce qui me fait peur un peu dans ce cas-là.

Je garde évidemment la porte ouverte à me faire surprendre. Et j’espère le voir connaître du succès.

Montembeault sera l’adjoint pendant au moins 30 jours puisqu’il a été réclamé au ballottage et ce sera à lui de faire le travail. Après tout, s’il ne livre pas la marchandise, Marc Bergevin devra agir pour se trouver un bon gardien #2.

Et la réponse n’est pas à Laval non plus.

S’il y en a bien un qui sait à quel point c’est important (d’avoir un bon adjoint), c’est Bergevin. Rappelons qu’il a exposé Carey Price au repêchage d’expansion dans le but de protéger son très bon gardien #2 cet été…

Donc dans un monde idéal, Monty saura être à la hauteur et pourra être le cerbère dont le Canadien a besoin. C’est le pari que doit prendre Marc Bergevin en début de saison.

Sinon? De grosses questions seront sur la table… et ces questions-là affecteront la saison complète du Canadien et la direction à prendre.

En rafale

– Vague d’amour envers Carey Price.

– Ça s’enligne vers ça, en effet.

– Des nouvelles de Jack Eichel.

PLUS DE NOUVELLES