Le Canadien a jasé avec les Sabres au sujet de Ryan O’Reilly

Plus tôt aujourd’hui, j’ai terminé un article en soulevant « encore » le nom de Ryan O’Reilly. Mais pourquoi diantre ce joueur m’attire-t-il autant? Parce qu’il a du caractère, de l’attitude et du leadership. Pierre LeBrun cite d’ailleurs le Canadien à travers son dernier billet via le site The Athletic.

O’Reilly à Montréal, ça a tellement de sens. Selon les dires de Pierre LeBrun, Marc Bergevin a jacassé avec son homologue de Buffalo. Tout comme Statsny, O’Reilly n’est peut-être pas un centre numéro un de premier niveau, mais il demeure un centre numéro deux de très grande qualité. Bref, il serait une nette amélioration à la ligne de centre faible du Tricolore.

Par contre, pour décrocher les services de Ryan O’Reilly, le Canadien devrait fort probablement sacrifier son troisième choix au total, une chose qui ne plairait pas au public de l’équipe. Ce n’est pas le type d’entente que recherche Bergevin, disons qu’il souhaiterait davantage inclure un ou deux choix de deuxième tour dans un tel pacte impliquant O’Reilly.

D’autant plus qu’avec la tonne de millions qu’a Marc Bergevin de disponibles sous le plafond, il pourrait peut-être ramasser le salaire de Matt Moulson au passage, ce qui pourrait séduire Jason Botterill. Ajoutons à cela que si O’Reilly devenait un membre du Canadien, son bonus prévu en juillet serait payé par celui-ci. Du positif pour les Sabres, mais semblerait-il que l’argent n’est pas un souci et que Botterill souhaite obtenir le mieux pour O’Reilly.

Mine de rien, O’Reilly c’est 64, 55, 60, 55 et 60 points respectivement lors des cinq dernières années. On nomme cela de la constance, ce que le Canadien n’a peut-être pas suffisamment parmi ses joueurs. D’autant plus que monsieur O’Reilly peut gober une tonne de minutes. Il est un gars très rigoureux envers sa condition physique, selon les dires d’André Tourigny.

Donc, au final, c’est lui le gars que ça prend au Canadien?

PLUS DE NOUVELLES