Le Canadien a désormais son coach moderne

L’ère Ducharme est terminée. Place à l’ère St-Louis montréalaise (et à l’effet St-Louis, on l’espère). Kent Hughes et Jeff Gorton ont désormais leur homme derrière le banc.

Je dois dire d’entrée de jeu que j’aime bien la nomination de l’ancien attaquant all star de la LNH, moi. Martin St-Louis est un vrai, un gagnant, un leader… et il est aussi un excellent communicateur, un bon enseignant et un motivateur hors pair. Les gars sont mieux d’être prêts à travailler… St-Louis amènera de l’émotion et de la passion dans la chambre.

Sa nomination en a par contre dérangé quelques-uns en raison de son expérience très mince derrière un banc. Surtout derrière un banc de la LNH. Il a été entraîneur adjoint spécial à John Tortorella durant une saison à Columbus. That’s it.

Le reste de son expérience de coaching se résume à coacher ses enfants (jeunes ados) ou à donner un coup de main dans le système scolaire américain. Certains comparent sa nomination à celles de Wayne Gretzky ou de Mario Tremblay…

Mais St-Louis est déterminé. Il est intelligent et il connaît la game. Il l’a joué (de la bonne façon) et il l’étudie depuis tellement longtemps…

L’amener à Montréal pour un intérim de 37 matchs (petit contrat), alors que l’équipe occupe le 32e et dernier rang de la LNH, ce n’est pas un très gros risque. En fait, ce n’est pas un risque du tout si vous voulez mon avis. Si St-Louis parvient à faire mieux travailler les gars, que les résultats sont encourageants et qu’il souhaite poursuivre son aventure l’an prochain, Kent Hughes lui offrira fort probablement le poste de façon officielle. Mais il faudra que St-Louis ait aimé ça, qu’il ait été (relativement) bon et qu’il n’ait pas trop détesté le fait de devoir dealer avec les médias tous les jours…

Les gens chialent quand on ressort le sac à coachs… et ils chialent à nouveau quand on ne l’utilise pas, ce sac à coachs-là.

Sinon, Kent Hughes et Jeff Gorton se lanceront à la recherche d’un nouvel entraîneur-chef (probablement d’expérience) durant l’entre-saison, alors que davantage de candidats sont disponibles.

Même si St-Louis ne parvenait pas à faire mieux que Ducharme, ce serait un plus : le Canadien conservera son haut choix de première ronde et St-Louis aura eu le temps d’identifier les pommes pourries dans le vestiaire. Plusieurs personnes – dont Elliotte Friedman – croient d’ailleurs que St-Louis ne sera là que pour prendre des notes… qu’il ne sera pas le coach à long terme de l’organisation.

Stéphane Waite pense la même chose

Anthony Marcotte, contrairement à plusieurs fans déçus depuis hier – pense même que la job pourrait déjà avoir été promise à Patrick Roy…

Revenons à St-Louis…

Jeff Gorton a pensé outside of the box lorsqu’il a nommé Kent Hughes, un ancien agent, comme DG de l’organisation…

Et Kent Hughes a à son tour pensé outside of the box en amenant St-Louis (son coach moderne) derrière le banc. Espérons que ça fonctionnera.

St-Louis est un gars hyper intense et très émotif selon Martin Raymond, qui l’a côtoyé à Tampa Bay. Ça va clasher avec les méthodes et l’attitude de Dominique Ducharme.

Les joueurs du Canadien tiendront un court morning skate vers 10h30 ce matin à Brossard. Ce sont les adjoints de St-Louis – qui seront les mêmes que dans le régime précédent – qui dirigeront comme d’habitude cet entraînement de matin de match. St-Louis rencontrera les médias montréalais à 11h30 lui (aux côtés de Hughes et Gorton).

À noter que selon LP Guy, Martin St-Louis aurait un contrat de trois ans sur la table actuellement et que la balle serait dans son camp. LP prétend que St-Louis décidera en avril – la saison se termine le 29 – s’il souhaite devenir officiellement l’entraîneur-chef (sans intérim) des Habs ou non.

Le père de Martin St-Louis est allé en ce sens lors d’un entretien avec le Journal de Montréal.

(Crédit: Journal de Montréal)

Et Marc-Antoine Godin aussi!

Si St-Louis n’est pas l’entraîneur des Habs l’an prochain, il ne serait pas surprenant de le voir occuper un poste administratif aux côtés de Hughes et Gorton (et Lecavalier?).

Prolongation

Martin St-Louis savait mardi en début/milieu de soirée qu’il allait être nommé entraîneur-chef du Canadien. Bref, le début de match face aux Devils a peut-être fait pencher la balance… mais la décision de Hughes et Gorton était prise bien avant la fin de celui-ci. Peut-être même avant le début…

– St-Louis a roulé vers Montréal en voiture hier. On peut penser qu’il a dû passer un test PCR en toute vitesse tôt mercredi et qu’il en attendait le résultat pour confirmer sa « disponibilité immédiate ».

– Martin St-Louis coachera donc (ce soir face aux Capitals) un match avant même d’avoir pu coacher une pratique en tant qu’entraîneur-chef des Canadiens de Montréal. Et il s’agira d’un match devant seulement 500 personnes…

– John Tortorella est le meilleur coach que Martin St-Louis a eu durant sa carrière selon TheAthletic. Plusieurs pensent souvent que Tortorella était détesté de ses joueurs…

Les joueurs travaillants ont été nombreux à adorer jouer pour Torts (un coach exigeant, mais équitable pour qui la passion et l’effort ne sont pas négociables). À noter que St-Louis a discuté au téléphone avec Tortorella durant une bonne partie de son trajet vers Montréal hier.

– Dominique Ducharme a couru à sa perte au cours des derniers mois et il se retrouvera au mieux un emploi d’adjoint dans la LNH ou d’entraîneur-chef dans le junior, selon Michel Bergeron.

Pas sûr que St-Louis va tripper sur l’intensité et le dévouement de Petry, Drouin et Hoffman, moi…

– Paul Byron est excité à l’idée d’être coaché par l’une de ses idoles.

– Martin St-Louis devra encore confondre les sceptiques.

PLUS DE NOUVELLES