Le Canadien a désormais 22 choix pour les deux prochains repêchages

Depuis que le Canadien a procédé à des changements au niveau de la direction hockey de l’équipe, on sent qu’il y a une tendance claire : on veut mettre en place les bases d’une équipe qui sera compétitive à long terme.

Certes, échanger Tyler Toffoli et Ben Chiarot ne font pas en sorte que le CH est une meilleure équipe à l’heure actuelle, mais il se donne les ressources pour l’être dans quelques années.

Après tout, étant donné que la saison actuelle est à jeter aux poubelles, il faut se préparer en vue de 2022-23 (et en vue des années subséquentes). En échangeant deux actifs à gros prix, c’est exactement ce que Kent Hughes a fait.

Vous en voulez un exemple? À l’heure actuelle, le Canadien possède désormais un grand total de 22 choix répartis sur les repêchages 2022 (qui aura lieu à Montréal) et 2023 (qui est vendu comme étant porteur d’une cuvée de jeunes espoirs fort intéressante).

(Crédit: Capture d’écran/CapFriendly) 

Et si on ne fait que regarder les choix des quatre premières rondes, on se rend bien compte que la banque est bien garnie (et qu’elle résulte de bonnes décisions de Kent Hughes et Marc Bergevin) :

2022 :

1ère ronde (CH) – un choix qui sera vraisemblablement dans le top-3.

1ère ronde (Flames) – acquis dans la transaction qui a envoyé Tyler Toffoli à Calgary.

2e ronde (CH)

3e ronde (CH)

3e ronde (Ducks) – le Canadien avait obtenu ce choix en retour de son choix de troisième ronde l’an dernier.

3e ronde (Hurricanes) – offre hostile déposée à Jesperi Kotkaniemi.

4e ronde (CH)

4e ronde (Rangers) – acquis en retour de Ben Chiarot (les Panthers possédaient le choix hier).

4e ronde (Lightning) – le Canadien avait obtenu ce choix en retour de son choix de quatrième ronde l’an dernier.

2023 :

1ère ronde (CH)

1ère ronde (Panthers) – acquis en retour de Ben Chiarot.

2e ronde (CH)

3e ronde (CH)

4e ronde (CH)

C’est pas moins de 14 choix en deux ans qui auront lieu dans les quatre premières rondes du repêchage. 14, c’est le nombre de choix au total qu’une équipe obtient à la base sur deux ans pour les sept rondes du repêchage.

Est-ce que le CH repêchera forcément 22 joueurs d’ici juin 2023? Probablement pas, non. Je ne serais pas surpris de voir un ou deux de ces choix être échangés au Minnesota contre Jack McBain et on sait que Jeff Gorton aime échanger des choix pour s’avancer au repêchage et choisir son espoir de confiance.

Dans les faits, il faudra attendre quelques années avant de savoir si le CH a remporté les transactions impliquant Ben Chiarot (qui, considérant sa situation, me semble déjà être un gain net, par contre) et Tyler Toffoli, mais comme le plan est de construire un noyau solide à long terme, le Tricolore s’est donné les moyens de ses ambitions dans les dernières semaines.

Ah oui : à cette longue liste, on peut aussi ajouter Emil Heineman et Tyler Smilanic, qui sont des équivalents de choix au repêchage considérant leur jeune âge.

Que ce soit une reconstruction, un reset ou un retool, le Canadien se donne les moyens de construire quelque chose de solide. Et ça, c’est encourageant.

Les deux prochains repêchages amateurs seront cruciaux pour l’avenir de l’équipe, mais il y a déjà un bon noyau de jeunes joueurs en place. Il ne reste qu’à greffer un peu plus de talent et, qui sait, peut-être que le CH sera de retour en finale de la Coupe Stanley plus tôt que tard.

Parce que comme Ben Chiarot, je ne pense pas que de relancer le Canadien prendra très longtemps. Peut-être deux ou trois saisons. genre?

On verra donc ce que le CH pourra récupérer avec ces choix, mais si on considère que d’autres gars pourraient quitter d’ici la date limite des transactions, peut-être que l’équipe aura plus de 22 choix pour les deux prochains encans amateurs. Déjà que 22, c’est beaucoup, pourquoi pas en ajouter quelques autres?

PLUS DE NOUVELLES