L’agent de Jake Allen ne s’attend pas à ce que son client soit échangé cette saison

Cette saison, Jake Allen fait partie des gardiens de but les plus utilisés de la LNH. Il vient au 16e rang des gardiens du circuit Bettman pour le nombre de départs (23), mais il faut également considérer qu’il a raté une semaine en raison d’une commotion cérébrale et une autre en raison d’un test positif à la COVID-19. S’il avait été disponible pour toute la saison, il aurait fort bien pu obtenir quatre ou cinq départs de plus, ce qui l’aurait propulsé sur le podium de la LNH à ce niveau.

La raison derrière tout ça, c’est l’absence de Carey Price, évidemment. En ajoutant à ça que l’équipe semble avoir peu confiance en Samuel Montembeault (quoiqu’avec ses performances lors du dernier voyage de l’équipe, ça pourrait changer), Allen dispute beaucoup de hockey cette saison.

Et comme Price ne semble pas être sur le point de revenir, l’agent d’Allen, Allain Roy, s’attend à ce que le CH ait besoin de son client jusqu’à la fin de la saison. Par conséquent, il ne s’attend pas à le voir être échangé dans les prochaines semaines.

Dans les faits, il y aura presque assurément des équipes (les Oilers pourraient faire partie du lot) qui appelleront le CH au sujet d’Allen, qui fait du très bon travail considérant les circonstances dans lesquelles il se trouve actuellement. L’équipe devant lui ne l’aide pas, mais il réussit à garder les siens dans le match quand il est entre les deux poteaux.

Récemment, Allen avait affirmé que la situation était « inacceptable » chez le Tricolore actuellement, et on l’a senti un peu frustré et abattu. Mais comme le souligne son agent, le gardien est un vrai professionnel et il a énormément de difficulté avec la défaite, même dans une saison perdue.

Non, Allen n’adhère pas à la philosophie du « tanking ».

Allain Roy, qui représente d’ailleurs sept autres joueurs dans l’organisation (incluant Chris Wideman), note que même si son client semble un peu frustré, il ne se plaint pas et il veut redresser la situation. Il aime bien le fait d’être le gardien #1 et de jouer beaucoup de hockey, mais il a de la difficulté avec le climat actuel (qui est évidemment dû aux nombreuses défaites de l’équipe).

Je ne sais pas si on voudra offrir un peu plus de matchs à Samuel Montembeault d’ici la fin de la saison (ou peut-être même à Cayden Primeau), mais Allen sera présent si le CH a besoin de lui. Parce que tout comme son agent, je ne m’attends pas à voir le #34 quitter d’ici la date limite des transactions.

Après tout, Chantal Machabée affirmait récemment (avant d’être engagée par le CH) qu’elle pense qu’Allen sera le gardien #1 du Canadien en octobre prochain

PLUS DE NOUVELLES