La situation des Rangers est semblable à celle du Canadien

Le Centre Bell accueillera deux équipes en grande difficulté en ce début de saison, ce soir, alors que le Canadien de Montréal sera opposé aux Rangers de New York. Il n’est pas nécessaire de rappeler la piètre situation dans laquelle Montréal est depuis le 1er match de la campagne.

On va plutôt s’attarder sur les Rangers de New York.

La saison des Rangers est semblable à celle du Tricolore. Avec une fiche de 3-6-2, les Blue Shirts sont 27e dans la LNH.

C’est déjà mieux que le Canadien, certes…

Par contre, comme Carey Price, Henrik Lundqvist en arrache. Il n’a que 2 victoires en 9 matchs, un taux d’efficacité de ,900 et une moyenne de buts alloués de 3.00. La défense des Rangers connaît également beaucoup de difficultés, puisqu’ils ont déjà encaissé 38 buts, comme le Canadien.

Lui aussi en arrache !

Le King Henrik est tout simplement méconnaissable. Il avait déjà connu une saison en dessous des attentes l’année dernière, et ça semble se prolonger cette saison.

La petite chose positive du côté de la grosse pomme, c’est que l’attaque produit à un assez bon rythme. Avec une moyenne de 2.72 buts par match, les Rangers sont la 18e meilleure attaque du circuit Bettman.

On ne semble pas vraiment trouver de solutions là-bas. T’sais, on a beaucoup parlé de reconstruction pour la concession, mais les dirigeants, comme ceux du Canadien, ne veulent rien savoir de ça. On s’attendait tous à un moment donné de voir les Rangers en déclin depuis leur finale perdue en 2014. Néanmoins, le temps semble les rattraper et le moment semble venu. Ils ont déjà fait un virage jeunesse en échangeant Stepan ou Brassard y a un an pour des plus jeunes comme Zibanejad ou le défenseur DeAngelo.

Bref, la situation des Rangers est sensiblement la même que celle du Canadien. La seule solution : une reconstruction (qui aurait dû être faite depuis déjà 1 ou 2 ans).

PLUS DE NOUVELLES