La LNH veut reprendre l’action dès le mois de juillet

Selon ce que rapporte Andy Slater, la LNH discute d’un scénario qui ferait en sorte que la reprise des activités se ferait au mois de juillet. Il s’agit du moins d’une idée qui fait son chemin présentement dans les bureaux de la LNH.

C’est ce qu’a affirmé le président des Panthers, Matt Caldwell.

Selon ce scénario-là, pas moins de quatre ou cinq sites seraient potentiellement utilisés afin de jouer les matchs. On peut évidemment penser au New Hampshire, à la Saskatchewan et au Dakota du Nord, mais l’idée de jouer dans des lieux qui ne sont pas des marchés de la LNH n’est pas priorisée par la LNH en ce moment.

Toutefois, selon ce qui circule, l’idée de jouer à un seul endroit serait bel et bien morte. Pourquoi? Pour des questions de logistique, notamment au niveau du logement.

Voilà pourquoi un plan à plusieurs villes serait le plus logique dans les circonstances.

Est-ce que la ville d’Edmonton pourrait être dans les plans? Ce serait logique, du moins.

Le Minnesota et la Caroline seraient aussi des options de choix pour des affrontements des équipes de la même division. La Floride pourrait-elle être une option pour la division Atlantique? Peut-être.

Selon Darren Dreger, rien n’est coulé dans le béton présentement concernant ce plan-là. À ce point-ci, ce sont encore des spéculations.

Ce qu’il faut noter, c’est le fait que les matchs pourraient ne pas être disputés à huis clos. On ne parle pas d’arénas pleins, mais bien de quelques partisans qui seraient sans doute séparés par quelques sièges entre eux.

Seriez-vous au rendez-vous? Après tout, en juillet, les risques de contamination seront encore présents.

Voyons voir si la ligue ira de l’avant ainsi. Souvenons-nous que des joueurs ne veulent pas gagner la Coupe Stanley devant des estrades vides. Est-ce ce qui motive la LNH à explorer cette avenue-là? Possiblement, oui.

Prolongation

Hier soir, je parlais des chances de voir le repêchage de la LNH avoir lieu au mois de juin, soit avant la reprise des activités. Si le hockey devait reprendre après le repêchage, le classement changerait forcément.

S’assurer de prendre la bonne décision (la plus juste pour tout le monde, du moins) serait un bon défi.

PLUS DE NOUVELLES