Des éloges d’un grand joueur pour Mikhail Sergachev

Retour en juin 2017 : Mikhail Sergachev est envoyé sous le chaud soleil de Tampa Bay en retour du Québécois, Jonathan Drouin. Sans omettre les choix « conditionnels ». Une transaction toujours mitigée en date d’aujourd’hui. Certains aiment le Québécois et croient que celui-ci était en train de sortir de sa coquille cette année avant de se retrouver à l’infirmerie pour une blessure au poignet. Dans le cas de Sergachev, il a visité les gradins quelques fois lors des trois dernières années, mais son développement suit une très belle courbe.

Après des campagnes de 32 et 40 points, Sergachev en affichait 34, dont 10 buts, avant cette pause forcée. Il s’imposait de plus en plus à la ligne bleue, lui qui passait en moyenne 20 minutes 22 sur la surface glacée. Je vous rappelle qu’à son arrivée chez le Lightning, soit lors de la campagne 2017-18, il passait qu’un peu plus de 15 minutes sur la glace. Si sa ligne de progression augmente, ce n’est peut-être pas le cas pour Drouin, qui semble plutôt stagner.

D’ailleurs, Evgeni Malkin s’est prononcé au sujet du jeune Sergachev. Lors d’une conférence vidéo, Malkin était accompagné de Dmitry Orlov ainsi que Sergachev afin de dialoguer et se taquiner un brin. Geno a été très élogieux envers ses deux compatriotes, lui qui est réputé d’homme timide.

«Je préférerais ne pas trop leur faire de compliments, mais ce sont des joueurs ayant un quotient intellectuel du hockey élevé. Les deux comprennent bien le jeu et patinent aisément. Le hockey progresse selon la façon de patiner des gens et je pense que Mikhail et Dmitry sont très mobiles. Ils affrontent les meilleurs éléments offensifs, les leaders de la formation adverse et évidemment, ce n’est pas facile.» – Malkin

Personnellement, je suis un fan de Jo Drouin, je ne peux pas dire l’inverse. J’aime son up-side et je crois qu’il peut devenir une pièce angulaire dans la LNH… mais peut-être pas avec le Canadien de Montréal.

PLUS DE NOUVELLES