La frustration commence à s’emparer des Stars dans le dossier Jason Robertson

Mais, que font les Stars avec Jason Robertson? C’est la question qu’on se pose aux quatre coins de la LNH. Le premier match de l’équipe est dans dix jours exactement, et le joueur étoile est toujours sans contrat en vue de la prochaine saison, lui qui est agent libre avec restrictions.

Le gars ne s’est pas présenté au camp non plus. Ça en dit beaucoup sur la situation à Dallas.

On sait que Tom Gaglardi, propriétaire de l’équipe, n’aime pas payer ses jeunes joueurs à leur juste valeur.

À son avis, donner autant d’argent à un kid peut endommager le futur de l’équipe et il est un brin difficile d’affirmer le contraire lorsque tes joueurs vedettes (Jamie Benn et Tyler Séguin) ne produisent plus au début de la trentaine, après avoir été signés à des contrats luxueux lorsqu’ils étaient plus jeunes. 

C’est pour cette raison, notamment, que Jake Oettinger a signé un contrat de transition de trois ans, évalué à quatre millions $ par année. On ne voulait pas le mettre sous contrat pour une longue période de temps, même si le gardien a démontré lors de la dernière année qu’il sera le gardien numéro un de l’équipe lors des dix, voire quinze prochaines années.

Or, Jason Robertson a été le meilleur pointeur des Stars l’an dernier et mérite de passer à la banque. Il a marqué 41 (!!!) buts à sa deuxième année dans la LNH et a porté le club sur ses épaules pendant toute la saison.

Pourquoi ne pas lui donner ce qu’il veut?

Elliotte Friedman a commenté le dossier lors de son plus récent « 32 Thoughts podcast » et confie que les Stars commencent à être frustrés de la situation.

On ne semble pas prêt pour autant d’une entente entre les deux camps, même si les discussions s’améliorent depuis quelques jours.

Ça me rappelle un brin le dossier P.K. Subban à l’époque, d’ailleurs. Bref.

Je ne connais pas personnellement Tom Gaglardi, mais j’aurais un message pour lui.

Tom, la LNH d’aujourd’hui est axée sur la jeunesse. Ce sont les gars de 21, 22, 23, 24 et 25 ans qui dominent la ligue aujourd’hui en raison de la vitesse et le fait que la game est beaucoup plus « skill » qu’avant.

Il y en a, des exceptions. Je suis d’accord avec ça. Mais des Crosby, des Ovechkin et des Stamkos, ça ne court pas les rues. Les meilleurs joueurs de la ligue en date d’écrire ces lignes sont jeunes. Alors, paie-les, tes jeunes!

PLUS DE NOUVELLES