Kobe Bryant : le renfort dont a besoin LeBron James?

Le 9 juillet dernier, LeBron James a apposé sa signature sur le bas d’un contrat le liant aux Lakers de Los Angeles pour les quatre prochaines campagnes. Au total, ce sont 154 millions de dollars qui ont attiré le King à L.A.! Fier de se joindre à Magic Johnson et une équipe aussi historique, le but de celui-ci demeure de ramener le Graal en Californie. Chose certaine, King James devra obtenir plus de support de Lonzo Ball, qui n’a pas connu une première campagne à la hauteur des attentes de Kobe Bryant. Michael Beasley, Josh Hart ou Lance Stephenson n’ont pas l’étoffe de rivaliser avec la machine de Warriors de Golden State.

À partir de cette multitude de renseignements, on peut aisément saisir la tenue des propos de monsieur Shaquille O’Neal :

Par contre, ceux qui suivent de loin le basket-ball ne sont peut-être pas conscients que Big Shaq demeure tout un clown et qu’il est le type de gars rarement sérieux… Néanmoins, il a semblé insistant la première fois que ce discours s’est évacué de sa bouche : « Kobe revient, j’ai entendu dire. Il revient et vous l’avez entendu ici d’abord! »

Une citation qu’il a livrée à TMZ Sports.

Bryant a accroché ses chaussures à la suite de la campagne 2015-2016, alors qu’il était âgé de 37 ans. Un retrait hâtif selon certains, mais après 20 ans à enfiler l’uniforme des Lakers, il se sentait mûr afin de quitter un vestiaire aussi prestigieux. Pour le bien de la population, pour le plaisir de plusieurs amateurs et surtout, pour rejoindre LeBron James, Kobe Bryant serait-il prêt à rechausser des espadrilles conçues pour le basket?

Mon encéphale a toutefois retenu deux choses capitales au sujet de Kobe Bryant et le basket-ball. Dans un premier temps, voici ces propos avant de couronner sa dernière campagne :

Cher basket, tu as donné un rêve aux couleurs des Lakers à un enfant de 6 ans, je t’aimerai toujours pour cela, mais je ne peux plus t’aimer aussi ‘obsessivement’ encore longtemps. (…) Mon cœur peut accepter les critiques, mon esprit peut gérer les efforts, mais mon corps sait qu’il est temps de dire au revoir. – Bryant

Puis, en avril dernier, il a répliqué dans le même sens :

Non, ça ne me manque pas. Non, c’est fou, mais j’ai commencé à jouer à l’âge de 2 ans et je suis resté 20 ans en NBA. Tout ce que j’ai maintenant, ce sont les enseignements que j’ai tirés de ce sport et que j’ai portés avec moi jusqu’à aujourd’hui. Le basket ne m’a jamais vraiment quitté. Physiquement oui, mais émotionnellement et dans les choses que j’écris, tout vient de ce sport. Ça fait toujours partie de moi. – Bryant

Au final, si Shaq divulgue de l’information véridique, ça veut dire que Bryant a tout simplement changé son fusil d’épaule.

PLUS DE NOUVELLES