Kevin Fiala et le Wild iront fort probablement en arbitrage

Il y a quelques semaines, plusieurs joueurs avaient été listés comme étant éligibles à l’arbitrage. La grande majorité d’entre eux ont réussi à s’entendre avec leur équipe sur les modalités d’un contrat avant la date fatidique de l’arbitrage, soit le 17 août.

Le plus récent joueur à avoir signé avec son équipe afin d’éviter l’arbitrage est Adam Erne.

Dans les joueurs encore en liste pour l’arbitrage, on retrouve le nom de Kevin Fiala. L’attaquant suisse n’a toujours pas réussi à s’entendre avec le Wild du Minnesota. Disons qu’il commence à se faire tard.

Ce matin, Elliotte Friedman a partagé au public les chiffres représentant les demandes du joueur, ainsi que celles de l’équipe.

On y observe qu’il y a une assez grande différence entre les deux camps. En effet, Kevin Fiala demanderait un contrat touchant annuellement une somme de 6.25M$, alors que le Wild ne serait prêt à débourser que 4M$ par année pour Fiala.

C’est un fossé de 2.25M$ entre les deux camps, ce qui est assez grand. Il est donc peu probable que le Wild et Fiala s’entendent d’ici mardi.

Si l’on se met dans la peau de l’arbitre qui tranchera au sujet de la valeur du contrat d’un an déboursé à l’attaquant du Wild, je crois qu’il penchera plus vers les exigences de Fiala, considérant ses statistiques, ainsi que son importance dans l’équipe.

En effet, depuis son arrivée avec le Wild, Fiala s’est transformé en un joueur complet très excitant à voir jouer, qui est capable de produire de façon régulière. En 64 matchs la saison passée (2019-2020), il a obtenu 23 buts et 31 passes pour un total de 54 points. De plus, après un lent début cette saison (2020-2021), il a tout de même récolté 40 points (20 buts et 20 mentions d’aide) en 50 matchs.

Je crois donc que les exigences de Fiala ne sont pas démesurées considérant sa production, mais je comprends le Wild de ne pas vouloir s’engager à long terme avec Fiala (pour plus de 6M$) dès maintenant. L’attaquant suisse a eu plusieurs moments d’inconstance dans sa carrière.

Bref, Fiala a choisi d’y aller avec l’arbitrage pour obtenir un contrat d’un an, d’une valeur raisonnable qui lui permettra d’être encore agent libre avec restriction la saison prochaine.

PLUS DE NOUVELLES