Juraj Slafkovsky est le troisième meilleur buteur du Canadien (à égalité avec Anderson et Dvorak)

Si le début de saison a été un peu lent du côté de Juraj Slafkovsky, disons qu’il s’est repris de belle façon. Après avoir marqué son premier but de la saison face aux Coyotes il y a quelques jours, il en a marqué deux autres à ses quatre derniers matchs.

Mine de rien, seuls Nick Suzuki et Cole Caufield chez le Canadien, qui ont trouvé le filet huit fois chacun, ont plus de buts que Slafkovsky cette saison.

Josh Anderson et Christian Dvorak (qui a marqué ses trois buts le même match) ont également trois buts à leur compteur.

Ce qui est intéressant de noter dans le cas du premier choix au total de l’encan 2022, c’est qu’il est également dans le top-40 de toute la LNH pour le nombre de buts marqués par tranche de 60 minutes. Cette statistique est impressionnante considérant que son temps oscille entre huit et 15 minutes par match.

Comme l’a dit Grant McCagg dans sa publication ci-dessus, « il est temps de le monter dans l’alignement ». Imaginez s’il joue presque autant que Suzuki et Caufield… Je ne dis pas qu’il aura nécessairement les mêmes statistiques que les deux étoiles – quoique Norman Flynn pense sûrement ça -, mais je crois que sa production offensive pourrait être supérieure que trois buts.

Je ne pense pas qu’il doit être placé sur le premier trio, cependant. Premièrement, ce trio composé de Caufield, Suzuki et Dach est très bon par les temps qui courent. Et deuxièmement, je crois que c’est beaucoup de pression pour le jeune de 18 ans. On l’a déjà essayé au sein de cette unité et disons que l’expérience n’a pas été un succès. C’est vrai que depuis, il a gagné un peu de maturité et d’expérience, mais je le verrais bien au sein d’un deuxième trio aux côtés d’un gars comme Sean Monahan, genre.

Et McCagg est d’accord. L’ancien recruteur est aussi d’avis que de combiner les deux attaquants serait bénéfique pour leur jeu respectif.

Après un bon début de saison, le 91 a ralenti lors des derniers matchs. Peut-être que de perdre Dach à ses côtés est l’une des raisons. Autant que Monahan puisse être d’une aide inestimable pour le Slovaque, autant je pense que le contraire soit aussi vrai. Comme le souligne McCagg, Slafkovsky est fort dans les coins et pourrait aller chercher les pucks.

Hier, Monahan a joué sur le troisième trio avec Jonathan Drouin et Mike Hoffman. Disons que ce n’est pas nécessairement le trio le plus travaillant ni le plus combatif dans les coins de rampe…

Mais pour revenir à Slaf, si on le compare aux autres premiers choix au total des dernières années, sa production est loin d’être honteuse.

Et même si Auston Matthews a connu un début de carrière fracassant dans le circuit Bettman, comme tous les premiers choix au total ou presque, il a connu une séquence plus difficile, soit deux buts aux 18 matchs suivants sa joute de quatre buts contre Ottawa.

Le grand numéro 20 montréalais va être difficile à déloger de son poste parmi le top-12 montréalais, selon moi. Est-il temps de lui donner encore plus de responsabilités offensives?

En rafale

– Tout un duo!

– Eh bien.

– Lourde perte pour les Raptors.

– C’est clair.

– Victoire de Rune à Paris. Quel parcours!

PLUS DE NOUVELLES