Juraj Slafkovsky au centre dans la LNH : des équipes l’ont questionné à ce sujet

Depuis le début de la semaine, les meilleurs espoirs au prochain repêchage amateur de la LNH sont à Buffalo pour le Combine de la LNH. C’est l’occasion pour eux de se mettre en valeur, que ce soit via les tests physiques ou en rencontrant les différentes organisations du circuit Bettman.

Du lot, il y a évidemment Juraj Slafkovsky, un ailier format géant qui devrait sortir dans le top-3 au prochain repêchage. Il est d’ailleurs l’un des joueurs qui pourraient être repêchés par le CH au premier rang le 7 juillet prochain.

Or, le fait qu’il joue à l’aile plutôt qu’au centre pourrait jouer en sa défaveur, alors qu’entre deux joueurs de même calibre, un centre amène plus de valeur à une équipe qu’un ailier. Un centre qui joue à l’aile, c’est plus viable qu’un ailier qui joue au centre.

Cependant, voilà qu’on apprend aujourd’hui que des équipes ont demandé à Slafkovsky, qui a déjà joué (un peu) au centre en Europe, s’il se sentait capable de jouer au centre dans la LNH.

Les Devils et les Canucks l’ont fait, et on ne sait pas si le CH lui en a parlé ou non.

Dans les faits, si Slafkovsky se dit capable de jouer au centre, il fait augmenter sa valeur. Le problème, par contre, c’est que son expérience au centre est très limitée depuis quelques années (il n’a que 49 mises au jeu à son actif depuis la saison 2019-20) et qu’il a surtout le profil d’un ailier.

Si le CH le considère au premier rang, j’espère que ce sera comme ailier et non comme un projet de joueur de centre. Un Alex Galchenyuk 2.0 qui fait la navette entre les deux à un point où son développement est ralenti, non merci.

Pour en revenir à Slafkovsky, l’excellent Anthony Martineau, qui est au Combine et qui a la chance de s’entretenir avec les kids présents sur placea discuté avec le Slovaque aujourd’hui.

Ils ont notamment parlé de ses difficultés en Liiga…

Des raisons pour lesquelles il est le choix à faire au premier rang…

Et des raisons qui feraient de lui le fit parfait avec Cole Caufield et Nick Suzuki.

Bref, on verra si Slafkovsky sera le choix du CH le 7 juillet prochain, mais s’il se dit capable de jouer au centre, ce serait assurément un gros plus pour sa candidature. Je pense encore que le choix sera Shane Wright, mais Slafkovsky semble avoir une chance de brouiller les cartes.

En Rafale

– Parlant de Slafkovsky.

– Ça, ce serait très intéressant.

– C’était à prévoir.

– Il devance notamment Joshua Roy.

– Une excellente nouvelle.

PLUS DE NOUVELLES