Journée des médias : Tyler Toffoli et Nick Suzuki représentent le CH

Aujourd’hui avait lieu la Journée des médias dans la Ligue nationale de hockey, cette tradition annuelle qui veut que les joueurs rencontrent différents membres de la presse ou différents créateurs de contenu afin de relancer l’enthousiasme pour le sport.

Habituellement, ce sont soit les meilleurs joueurs au sein de leur formation ou ceux qui sont les plus populaires de leur club qui y reçoivent une invitation. Cette année, les équipes de la LNH ne semblent pas avoir dépassé un ratio de deux joueurs. Le Canadien a pour sa part envoyé Tyler Toffoli et Nick Suzuki à Toronto, là où se déroulait le tout.

Les deux attaquants, qui étaient aussi deux des trois meilleurs pointeurs à Montréal la saison dernière, sont passés par tous les registres durant leur journée. On peut les voir compléter des défis loufoques, patiner et prendre quelques tirs sur la glace afin de donner de bonnes images aux caméras sur les lieux, mais aussi répondre à quelques questions par rapport à la saison qui s’en vient.

Le Tricolore a par ailleurs partagé quelques-uns des bons moments de la journée sur ses réseaux sociaux. En voici un aperçu.

Toffoli et Suzuki, donc. Il se pourrait d’abord que ce soit la ligue qui fasse des demandes en particulier quant à qui doit être ou ne pas être là, mais c’est peu probable. Si c’est entre les mains du CH, c’est un choix intéressant. Deux très bons pointeurs, des visages importants du noyau, tous les deux des Ontariens lors d’une journée qui se déroule à Toronto…

Mais compte tenu des critères qui sont habituellement tenu en compte, on aurait facilement pu considérer quelques autres noms.

L’affaire, avec la Journée des médias, c’est que ce n’est pas tant le contenu qui y est produit en tant que tel qui nous intéresse. C’est plutôt de savoir qui est là. Car disons-le, certains membres de l’organisation montréalaise brillent de par leur absence.

On aurait pu inviter Carey Price, qui vient de porter l’équipe sur son dos jusqu’en finale de la Coupe Stanley il y a tout juste quelques mois. Lui demander comment il compte continuer à aider le Canadien à réussir. Mais il faut aussi reconnaître qu’il n’est pas non plus la personne qui prend le plus d’espace. Ça prenait plus de punch.

Cole Caufield? Jeune recrue du CH, pratiquement tous les partisans voient l’avenir de la franchise tomber entre ses mains. Il est excitant à voir jouer, charismatique devant les caméras, il a de l’avenir et il est facilement commercialisable. Mais non. Trop jeune, peut-être?

Et pourquoi pas Brandon Gallagher? Le vétéran de 29 ans vient de connaître de superbes éliminatoires. Il a encaissé les coups comme un guerrier et a démontré qu’il était un meneur d’hommes efficaces. Son jeu n’est toutefois pas si flashy. Gally, c’est plutôt un grinder. Il travaille fort et il travaille dur, mais c’est rare qu’on le voit enfiler un but de magicien.

Les raisonnements sont plaisants à avoir. C’est intéressant de théoriser sur tel ou tel joueur. Sauf que la réalité est probablement bien plus simple.

Toffoli et Suzuki ont été sûrement choisis parce qu’ils comptent pour l’équipe, qu’ils étaient disponibles et qu’ils avaient envie d’y aller. Oui, c’est probablement juste ça.

en rafale

– Scotty Bowman s’était caché dans le vestiaire des Canadiens lors de l’émeute de 1955. [TSN 690]

– Darren McCarthy se reconvertit à la lutte professionnelle.

– Jacques Martin deviendra un invité récurrent au 91.9 Sports!

– Une superbe nouvelle pour cette communauté autochtone.

– TVA Sports fêtait ses dix ans d’existence hier.

https://twitter.com/Paul6Rivard/status/1437875110321479685

– Repose en paix, Norm.

PLUS DE NOUVELLES