Josh Manson aurait refusé une transaction l’envoyant à Winnipeg

Il y a quelques années, la défensive des Jets de Winnipeg se démarquait des autres formations de la ligue nationale.

Pourquoi? En comptant sur les services de Tyler Myers, Jacob Trouba, Dustin Byfuglien, Tobias Enstrom et Ben Chiarot, Winnipeg pouvait se vanter d’avoir l’une des meilleures, sinon la meilleure, défense de la LNH.

Mais, les choses ont vraiment basculé depuis. Tous les joueurs nommés ci-haut ont quitté l’organisation par voie d’échange, par le marché des agents libres ou par la retraite, ce qui n’a certainement pas aidé l’équipe à cet effet.

Les Jets et leurs partisans ont donc été satisfaits de la saison de Neil Pionk l’an dernier, lui qui a récolté 32 points en 54 matchs. Josh Morrissey aussi a connu une campagne respectable (21 points en 56 rencontres).

L’équipe de Winnipeg a néanmoins décidé d’améliorer son top-6 à la défense en allant chercher Brendon Dillon (acquis des Caps) et Nate Schmidt (acquis des Canucks) dans les dernières semaines.

Mais le directeur général de l’équipe, Kevin Cheveldayoff, en voulait encore plus.

Eric Stephens de The Athletic a déclaré dans un récent papier que Cheveldayoff avait conclu une transaction avec les Ducks au sujet de Josh Manson, mais ce dernier l’a refusé puisqu’il détient une clause de non-échange. 

Manson a donné une liste de 12 équipes aux Ducks auxquelles il ne souhaiterait pas être échangé, et on peut imaginer que Winnipeg y figurait.

Âgé de 29 ans, le défenseur complet de 6’3 touchera 4.1 millions de dollars la saison prochaine. Il pourrait s’avérer comme étant une cible très, très intéressante pour une équipe voulant faire du chemin lors prochaines séries éliminatoires 2022.

Ainsi, il serait assez surprenant de le voir à Anaheim après la prochaine date limite des transactions. Les Ducks sont en reconstruction présentement et leurs chances de participer aux séries lors de la saison qui s’en vient semblent être plutôt minces, eux qui compteront sur une tonne de jeunes joueurs.

En rafale

– Ah, le golf…

– La course au titre s’annonce ardue d’ici la fin du calendrier.

– C’est un peu normal.

– Les Yanks sont dominants par les temps qui courent.

– J’ai hâte au dénouement final de ce dossier.

PLUS DE NOUVELLES