Jordan Harris ne signera pas à Montréal cette année et retournera dans la NCAA

Nouvelle importante concernant le Canadien : Jordan Harris a choisi de ne pas signer son premier contrat chez les pros tout de suite. Il sera de retour dans la NCAA en vue de la prochaine campagne.

C’est ce que le CH a annoncé.

Il a donc choisi de prioriser l’école dans sa décision de demeurer à l’université pour une quatrième année. Il aura la chance de terminer ses études, ce qui était important pour lui.

À court terme, il a donc craché sur un bon boni à la signature. Ce n’était pas à l’avant-plan dans sa décision.

Le Canadien affirme appuyer la décision du jeune homme, qui a pris le temps de discuter avec sa famille pour se décider. Rappelons que c’est sa décision puisqu’il avait une offre sur la table de la part du CH. Il pouvait le faire puisque la saison de son club est terminée.

Selon Mathias Brunet, le club ne s’attendait pas à une telle décision.

Il est vrai que dans les faits, le CH a une bonne profondeur chez les défenseurs gauchers. Cela a peut-être pu jouer contre le CH puisque dans un an, Harris en sera à quatre ans sous le contrôle du CH sans signer (après avoir été repêché des États-Unis), ce qui le rendra potentiellement joueur autonome.

Est-ce que la quarantaine de 14 jours a eu de l’impact? Sur une aussi grosse décision, je ne crois pas… mais sait-on jamais.

Et même si l’espoir se dit impliqué envers le CH, on se dit que le kid ne veut peut-être pas passer ses prochaines saisons à Laval.

Est-ce qu’il pourrait signer avec une équipe où ses chances de jouer dans la LNH seront meilleures? Ce n’est pas impossible.

D’un autre côté, s’il veut jouer dans la LNH après son stage universitaire dans 12 mois et brûler une année de contrat, c’est avec le CH seulement que ça pourrait se faire.

À moins que le CH ne décide d’échanger ses droits. Mais ça, c’est un autre dossier.

Une chose est certaine : le CH doit commencer à s’en faire. C’était inattendu de sa part, disons.

Est-ce que de jouer au Canada dans les conditions des 12 derniers mois lui fait peur? Il voit les choses de son point de vue d’Américain et il ne veut peut-être pas s’embarquer là-dedans pour autant. Ce n’est pas impossible.

PLUS DE NOUVELLES