Jordan Harris a confié à TVA Sports vouloir s’entendre avec le CH au printemps

Depuis qu’il a décidé de disputer une quatrième (et dernière) année à l’Université Northeastern, Jordan Harris alimente certaines inquiétudes du côté de Montréal.

Tant que tu joues dans la NCAA, tu ne peux pas signer de contrat avec une équipe de la LNH…

Et si quatre ans après ta sélection au repêchage amateur, tu n’as pas encore signé de contrat avec l’équipe qui t’a sélectionné, tu es admissible à l’autonomie complète. Sans même avoir disputé un seul match dans la LNH…

Jordan Harris, repêché par le Canadien en troisième ronde en 2018, sera donc joueur autonome sans restriction s’il ne signe pas un contrat avec le Tricolore d’ici le 15 août 2022.

En mars dernier, on croyait que Harris allait signer son contrat d’entrée et rejoindre le Rocket. Mais il ne l’a pas fait…

Son agent a immédiatement confirmé que son client avait l’intention de participer au camp de développement estival du Canadien et qu’il était heureux de demeurer attaché avec l’organisation…

Disons que ça n’avait pas rassuré grandement Mathias Brunet

Et le camp de développement de l’équipe a été annulé.

Mais voilà qu’Anthony Martineau a réussi à parler à Harris entre deux entraînements hier matin et le principal intéressé à tenu à rassurer tout le monde à Montréal :

« Je n’ai absolument rien contre le fait de jouer à Montréal. Bien au contraire! C’est le plus beau marché de hockey au monde avec, en prime, les meilleurs fans. Tout le monde a été séduit par le parcours du club en séries.

Honnêtement, jouer pour les Canadiens serait un immense honneur. Mes droits appartiennent toujours au Tricolore et le plan est de m’entendre avec l’équipe. » – Jordan Harris

Harris a décidé d’attendre un an de plus car il aura la chance de terminer ses études universitaires (diplôme en administration), un chose très importante à ses yeux, tout en étant le capitaine de sa formation. Une quatrième saison au cours de laquelle il aura droit à un rôle majeur l’aidera aussi à être plus prêt pour le hockey professionnel selon lui…

Harris souhaite profiter des prochains mois afin de corriger quelques petites choses dans son jeu et il est persuadé qu’il sera un meilleur joueur dans un an.

Choisir entre une quatrième année universitaire et un saut chez les professionnels n’a (vraiment) pas été facile pour Harris.

« Je veux que tu saches que ç’a été extrêmement difficile pour moi. Ce fut des jours de réflexion très pénibles. Imagine que tu as l’occasion de discuter avec Marc Bergevin et Claude Julien dans la même journée. Tu raccroches et tu sais que ton rêve est de plus en plus concret. Mais je me disais aussi que l’université était importante pour moi. J’étais tellement mélangé! J’ai eu de nombreuses discussions avec mes parents. Pendant trois semaines, je me levais le matin en n’ayant aucune idée de la bonne décision à prendre. J’ai finalement choisi la NCAA et je crois, comme je le disais précédemment, avoir de bonnes raisons pour justifier cette décision. »

Harris est très sérieux dans son entraînement présentement. Il patine et s’entraîne en gymnase presque à tous les jours. Il a pris cinq livres de muscles et il a amélioré son cardio.

Souhaitons lui un championnat dans la NCAA, même si ça signifierait un saut hâtif chez les pros.

Harris est un défenseur gaucher mobile et capable d’appuyer l’attaque. Il comblerait illico presto un besoin important chez le Canadien…

Par contre, le clan Harris n’a pas eu de nouvelles du Canadien depuis mars dernier, alors qu’il lui a fait part de sa décision de rester une autre année à l’université. Espérons que tout le monde se parlera bientôt et qu’ils en viendront à une entente au printemps prochain…

Marc Bergevin ne doit pas tomber dans l’orgueil ou l’émotion. Il doit continuer d’entretenir sa relation avec Harris.

Harris a récolté 19 points en 16 matchs la saison dernière. Il devrait être dominant cette année. Il vient tout juste d’avoir 21 ans.

PLUS DE NOUVELLES