Jonathan Drouin : JiC ne serait pas surpris qu’il ne joue pas un seul match avec le CH en 2022-23

Le parcours de Jonathan Drouin à Montréal n’a vraiment pas été un long fleuve tranquille. Acquis dans une transaction qui a envoyé Mikhail Sergachev à Tampa Bay, Drouin a connu de bons moments à Montréal, mais il a également connu des moments plus difficiles et quelques blessures importantes.

Ceci dit, on ne peut pas lui reprocher son rôle d’ambassadeur avec le Canadien. Que ce soit devant les caméras ou loin de celles-ci, le Québécois s’implique beaucoup dans la communauté. On peut ne pas apprécier le joueur, mais l’être humain en est un de grande classe.

Aujourd’hui, d’ailleurs, c’était son tournoi de golf annuel pour la Fondation du CHUM, et il en a profité pour rencontrer les médiasC’était un Drouin serein et heureux qui a répondu aux questions des journalistes (un point de presse organisé par le CH), et il avait vraiment l’air bien.

Pour ce que ça vaut, aucun joueur actif du CH n’y était, mais Chantal Machabée faisait partie de la liste des gens présents. Jonathan Huberdeau et Derick Brassard aussi, d’ailleurs.

Ceci dit, le tournoi de golf de Drouin a également fait en sorte qu’il a été au cœur des discussions dans les médias sportifs montréalais aujourd’hui. Ce matin, par exemple, Jean-Charles Lajoie et Tony Marinaro ont jasé de l’attaquant.

Et durant la chronique de Marinaro, JiC y a été de l’affirmation suivante :

Je pense qu’il y a de bonnes chances que Jonathan Drouin ne joue pas un match à Montréal cette année. – Jean-Charles Lajoie

Dans les faits, ça a de quoi surprendre. Après tout, Drouin est sous contrat pour la prochaine saison avec le Canadien, et comme sa valeur est assez faible présentement, je vois mal le Tricolore l’échanger, et ce, malgré le surplus d’attaquants de l’équipe.

Ceci dit, en 2022-23, Drouin entamera la dernière année de son pacte actuel avec le CH, une entente qui lui permet de toucher 5,5 M$ par année. Étant donné le fait que le CH est en reconstruction et qu’un changement d’air pourrait faire du bien à Drouin, il est souvent perçu comme une potentielle monnaie d’échange à la prochaine date limite des transactions. Ce serait un moment plus logique pour l’échanger.

Notons cependant que Lajoie ne parle pas seulement d’un échange : il n’écarte pas la possibilité que l’un des poignets de l’attaquant lui fasse trop mal pour lui permettre de jouer cette année.

Or, Lajoie a également ajouté la déclaration suivante :

À pareille date l’an prochain, je pense qu’on se demandera quelle équipe offrira un PTO (essai professionnel) à Drouin. – Jean-Charles Lajoie

Drouin est un attaquant bourré de talent, et même si je ne le vois pas rester à Montréal au-delà de la présente saison (et même de la date limite), je suis assez confiant qu’une équipe lui offrira (minimalement) un pacte d’un an pour prouver sa valeur l’été prochain. Et ça ne passera pas par un essai professionnel.

Est-ce qu’on pourrait le voir signer avec une équipe comme les Coyotes, par exemple? Rappelons que son nom avait été lié à la formation de l’Arizona dans les derniers mois.

Mais malgré tout, il n’en demeure pas moins que les scénarios évoqués par JiC existent. Je les crois un brin improbables, mais avec quelques semaines à faire avant le début de la saison, ce n’est pas impossible que Drouin quitte avant le début de celle-ci.

Ne reste qu’à voir si ce scénario improbable se concrétisera.

En rafale

– Belle prise pour le Wild.

– Des nouvelles de quelques espoirs du CH.

– Justin Verlander a évité le pire (mais il ratera quand même quelques départs).

– Intéressant.

– Grosse nouvelle en F1.

PLUS DE NOUVELLES