Drouin, Yzerman et Walsh: Tout le monde est coupable | Mike Johnston était à Montréal pour des raisons très précises

Bon matin à tous et à toutes!

Avant d’entamer mon texte, je vous suggère fortement, si ce n’est pas déjà fait, de parcourir l’article matinal de DLC qui nous jase des amours du Général Markov.

Bon…

Hier, en début de soirée, le Lightning a annoncé que Jonathan Drouin serait suspendu pour une période indéterminée, sans salaire, puisqu’il ne s’est pas présenté au match du Crunch de Syracuse (qui affrontait les Marlies de Toronto). Après avoir exigé une transaction, il récidive avec une ânerie pareil….

Toutefois, ce genre de conseils est animé par un agent très particulier se nommant Allan Walsh. Et Walsh a imposé fortement à son poulain d’arrêter de jouer puisque le risque de blessures était élevé et que ça pourrait mettre en péril une future transaction. Ou peut-être que le clan Drouin a su qu’une transaction impliquant une formation de l’Est (qui a offert beaucoup) avait été avortée parce que Steve Yzerman ne souhaite pas le bouger de ce côté?

Avant ça, le clan Drouin a exigé une transaction au directeur général du Lightning, Steve Yzerman. Peu importe les raisons qui ont poussé vers cette demande, nous pouvons affirmer que Jon Cooper n’est clairement pas en amour avec Drouin… et Drouin a besoin de beaucoup d’amour.

Ceux qui hurlent que Drouin est un enfant roi (quoique), qu’il est un TDC ou qu’il est un jeune tata, vous devez faire attention puisque Steve Yzerman et Allan Walsh sont aussi coupables dans ce dossier.

C’est vrai que Drouin n’a pas voulu jouer pour les Huskies de Rouyn-Noranda, à l’époque…

C’est vrai qu’il a « boudé » Halifax à la même époque afin de brûler la midget AAA…

Mais… 

Yzerman est aussi coupable parce qu’il met le produit qu’il veut vendre dans la vitrine, mais il le suspend parce qu’il ne s’est pas présenté au match du Crunch. Ça, c’est de rabaisser le produit que tu souhaites vendre, ça ne fait pas tellement business wise. Ajoutons à cela que Yzerman a précisé qu’il n’était pas pressé de bouger Drouin. Tout ça démontre que cette histoire est rendue « personnelle ». Et je vous rappelle qu’il a très mal géré les dossiers de Martin St.Louis et de Steven Stamkos, plus récemment.

S’il est en train de conclure un pacte, l’homologue qui jase avec lui va possiblement reculer…

Pourquoi Walsh est-il coupable? Parce que comme je le stipulais en introduction, c’est lui qui tient les guides et qui impose ses principes au kid. Il a aussi imposé à Kevin Cheveldayoff d’octroyer un pacte de 8 ans pour son client, Dustin Byfuglien… et Big Buff pourrait possiblement quitter Winnipeg d’ici la date butoir. En tout cas, c’est un autre dossier, ça.

Juste comme ça là, pour Drouin, pour le kid, il n’est pas un fit à Montréal si c’est Michel Therrien qui pilote l’équipe. Drouin n’est pas un grinder à la Gallagher, alors je ne suis pas certain que Therrien tomberait en amour avec un joueur à la Galchenyuk. Imaginez comment la pression serait immense pour un québécois qui tente de trouver une niche où il y a de l’amour pour lui.

En passant, on me dit qu’à Tampa, il faisait un peu trop la fête aux yeux de la direction… Est-ce que monsieur Yzerman désire un vestiaire aussi clean que Marc Bergevin le souhaite de son côté? Et si Bergevin fait ses devoirs comme il faut, et non comme dans le cas de Kassian, il devrait se retirer du dossier puisqu’il veut du top clean. Mais… comme le doc Guimond le souligne, ça prend différentes personnalités au sein d’un vestiaire, alors (perso) si ce n’était pas du « non fit » avec Michel Therrien, je passerais à l’action.

Je le répète, mais le meilleur fit pour Jonathan Drouin serait de rejoindre Nathan MacKinnon au Colorado et de recevoir l’amour d’un Roy qui l’aime beaucoup.

Je n’en reviens pas que ce dossier soit rendu aussi gros que Hiroshima… Mais malgré tout ce roman, je désire souligner que Drouin n’est pas une mauvaise personne pour l’avoir côtoyé et pour avoir jasé avec d’anciens joueurs de la LHJMQ, à son sujet. C’est un jeune homme maladroit qui doit peaufiner quelques facettes de sa personnalité, dont sa maturité. Dans le vestiaire, à Halifax, c’était un nono, mais il n’était pas pour autant une distraction. Puis, sur la surface glacée, il est tout un gamer, ne l’oubliez jamais.

Je l’aime, Drouin… mais un moment donné, les vraies choses doivent être dites!

En terminant, cet épisode pourrait lui faire perdre plusieurs milliers de dollars s’il était suspendu toute la saison, par exemple. Si c’est le cas, le Lightning pourrait demander à la Ligue nationale de repousser son contrat d’une saison… Ce qui veut dire que (si c’est approuvé par la LNH) Drouin disputerait encore la saison prochaine la 2e année (et non la 3e) de son entry-level contract.

Et… Si Drouin ne dispute pas 2 autres rencontres dans le show, cette année, il deviendra agent libre sans restriction une saison plus tard que prévu (40 matchs minimum pour qu’une saison compte comme active). Ça lui ferait perdre une année de pleine autonomie de plusieurs millions $. LIEN

Ah oui! Est-ce que Jonathan Drouin pourrait se ramasser en Suisse pour jouer pendant l’attente d’une transaction? #JustSaying


//

Aujourd’hui chez le Canadien
Le Canadien renouera enfin avec un entraînement complet aujourd’hui, vers les 11 heures, au Complexe Sportif Bell de Brossard. Je vous rappelle que Michel Therrien a habitué ses joueurs aux congés, ça ne peut pas aider le jeu que ses joueurs offrent sur la surface glacée. Au fait, après cet entraînement matinal, nous allons possiblement entendre les mêmes discours du côté de Therrien et ses troupes : On s’aime les uns et les autres… On va s’en sortir ensemble…

Cela dit, puisque Paul Byron est officiellement sur la liste des éclopés pour un minimum de 7 jours, le Canadien devra procéder à un rappel d’ici samedi. Cet attaquant risque fortement d’être Daniel Carr puisque le Canadien a besoin de scorer des goals. Quoique Marc Bergevin a aussi rétrogradé Carr, pour rappeler Jacob de la Rose, alors que son groupe avait cruellement besoin d’offensive.

SI Carr (ou l’autre joueur rappelé) n’est pas inséré au sein de l’alignement samedi, face aux Maple Leafs, DLR sera greffé au sein de la formation partante. Se retrouvera-t-il sur la 3 ou sur la 4? J’ai l’impression que Brian Flynn sera à la droite de Lars Eller (sur la 3) et que DLR sera à la gauche de Torrey Mitchell (sur la 4).

Et ça donnera encore de la glace à DSP…

Du côté de Nathan Beaulieu, tout comme Byron, il n’a pas couronné le duel face aux Bruins, mais son statut demeure toujours nébuleux à cette heure-ci. S’il n’est pas apte à jouer, Greg Pateryn devrait prendre sa place sur la 3e paire défensive.

On jase là, mais j’ai le feeling que Therrien reviendra avec Mike Condon pour protéger la cage des siens… De cette façon, Ben Scrivens pourra se conditionner pour son prochain spectacle d’air guitar. Hehehe!

Ailleurs chez le Canadien
– Mike Johnston a été aperçu à Montréal, hier… J’espère seulement que c’est une coïncidence, hein Michel. Johnston pourrait-il être une solution comme adjoint ou comme entraîneur-chef, si Therrien était congédié? Je ne le souhaite pas! Il est reconnu pour avoir un style de jeu ultra simple et peu développé. Le CH est déjà plus simple que simple et Johnston ne maîtrise pas beaucoup le français.

Quoiqu’il vient de Dartmouth, en Nouvelle-Écosse, où il y a plusieurs écoles « francophones ». Et je viens de me rappeler que Johnston a été longtemps l’adjoint de Marc Crawford, qui lui, était le 2e choix de Bergevin (avant d’embaucher Michel Therrien)… et qu’il a aussi été le dernier coach de Bergevin dans la LNH. Crawford et Johnston à Montréal? Je ne pense pas que Bergevin soit rendu là!

OK! Pour adoucir le tout, une source nous affirme qu’apparemment qu’un de ses enfants irait à l’Université McGill. Ça expliquerait sa présence à Montréal, présentement… En partie, du moins. Oui, on désamorce tout ça ce matin, mais on se dit aussi qu’il a peut-être pris un petit café avec son vieil ami Bergevin en même temps.

– Les IceCaps se sont inclinés 3 à 2, en prolongation, face aux Sound Tigers de Bridgeport. Dans le revers, Sven Andrighetto et Max Friberg ont été les marqueurs, John Scott a conclu la rencontre avec des zéros partout et Victor Bartley a subi une blessure en deuxième période.

– Sven Andrighetto a repris le rythme :

– Les influences de Mike Condon :

– La blessure de Carey Price est-elle l’unique raison des déboires du Canadien? Non!

– Et ces mêmes partisans sont toujours derrière le coach montréalais :


//


En rafale

– Il y avait trois duels, hier, au sein de la Ligue nationale :

Au Colorado, François Beauchemin a marqué le but gagnant alors qu’il ne restait que 32 secondes à écouler en troisième période… et Semyon Varlamov s’est occupé des arrêts clés :

Toutefois, le jeu du jour revient aux Ducks d’Anaheim :

Quoique le but gagnant de Dmitrij Jaskin est digne d’un jeu du jour lui aussi :

– Pour les poolers, François Beauchemin, Alex Tanguay, David Backes et Alex Pietrangelo ont récolté 2 points.

– Le fail du jour revient à Pierre McGuire :

PLUS DE NOUVELLES