Joël Bouchard effrayait les jeunes joueurs du Rocket selon Dale Weise

On savait déjà que Dale Weise n’était vraiment pas un fan de Joël Bouchard et de ses méthodes de coaching

« Si j’étais DG d’une équipe de la LNH, je ne voudrais pas d’un gars comme Joël Bouchard près de mes espoirs […] Il a de belles idées au niveau tactique, mais la façon dont il fait les choses n’est pas quelque chose que je voudrais dans l’environnement de mes espoirs. » – Dale Weise, qui a joué sous les ordres de Bouchard en 2018-19 et 2019-20 à Laval

Hier soir, Weise est allé plus en profondeur durant le Habs Tonight Podcast, alors qu’il était en ondes avec Brandon Legacy. Il s’est permis d’en dire plus parce que Bouchard n’est plus un membre de l’organisation, a-t-il avoué.

Weise a tenu à rappeler que Joël Bouchard était une bonne personne lorsqu’il ne porte pas son chapeau d’entraîneur-chef…

Mais qu’en tant que coach de hockey, il n’était juste pas bon. Surtout avec les jeunes…

Weise a aussi indiqué que Joël Bouchard avait été excellent pour que les gens aient de lui une image d’un excellent communicateur alors qu’en réalité, c’était loin d’être le cas.

Bouchard avait l’habitude d’effrayer les jeunes, de leur faire peur. Ça peut parfois fonctionner dans le junior et ça fonctionnait même comme ça chez les pros il y a plusieurs années, mais les choses ne se passent plus ainsi en 2021. Les jeunes veulent tellement devenir des joueurs de hockey professionnels qu’ils acceptaient les agissements de Joël Bouchard, même s’ils étaient effrayés ou ultra nerveux. Ils n’avaient tout simplement pas le choix, s’ils souhaitaient poursuivre leur rêve…

Toujours selon Weise, Bouchard ne traitait pas ses jeunes joueurs de la bonne façon (verbalement et psychologiquement). Parfois, Bouchard isolait ou intimidait certains jeunes devant tout le groupe, brisant ainsi leur confiance (déjà fragile).

Bouchard pouvait regarder les joueurs sortir de l’autobus sans rien dire, avec un regard effrayant pour les jeunes. L’environnement tout entier était weird selon Weise. Bouchard ne traitait pas ses joueurs comme on doit le faire en 2021.

Les vétérans n’étaient pas effrayés par ces regards et les autre comportements de Bouchard, mais les jeunes espoirs de l’organisation pouvaient l’être.

Weise a aussi indiqué que Bouchard était davantage un coach du genre travaillons fort, patinons à fond de train même lors des matins de match

Mais il affirme n’avoir jamais rien vu qui suggère que Bouchard est une très bonne tête de hockey, qu’il est un stratège hors pair.

Weise a tenu à diminuer l’ampleur de l’excellente saison 2021 du Rocket, rappelant que les adversaires de l’équipe étaient de piètre qualité en raison de la COVID-19.

Dale Weise a aussi confié qu’il voit Corey Perry revenir avec le Canadien pour environ 1 million $ par saison (une ou deux?). Aux yeux de Weise, Perry a été l’un des meilleurs attaquants de l’équipe durant plusieurs matchs éliminatoires et il a une attitude positive sur le reste de l’équipe. Il est du genre à accepter moins d’argent pour rester à Montréal.

Weise a également suggéré à Phillip Danault de rester à Montréal, de prendre quelques millions $ – pas trop car ça obligerait Marc Bergevin a ensuite dépenser trop d’argent sur Kotkaniemi et Suzuki – et de continuer de jouer un rôle qui lui va à merveille. S’il décide de tester son autonomie, il aura probablement droit à plus d’argent, mais il aura aussi une plus grande pression de performer et s’il n’y parvient pas, il deviendra un troisième centre surpayé et éventuellement non-désiré. Et il ne jouera que 13, 14 minutes par match…

Danault a avoué qu’il avait eu de la difficulté à bien jouer sous la pression, lorsque l’offre de contrat qu’il a refusée est sortie publiquement en janvier. Souhaite-t-il vraiment jouer avec autant de pression sur ses épaules ailleurs? Il y a un bon fit à Montréal pour Danault. Pourquoi risquer de ne pas le retrouver ailleurs?

Dale Weise a prédit un bel avenir à Ryan Poehling, un excellent joueur de hockey qui a malheureusement été détruit par Joël Bouchard à son arrivée chez les pros. Poehling, 22 ans, vient de récolter 25 points en 28 matchs et selon Weise, il entamera la prochaine campagne avec le grand club. À l’aile pour commencer, puis au centre ensuite…

Je vous invite (vraiment) à regarder l’épisode au complet ICI. Il y a du très bon stuff dedans.

PLUS DE NOUVELLES