Joël Bouchard a « sauvé » Michael McCarron

Décidément, le nom de Michael McCarron a haussé sa cote de popularité grâce à un gars nommé Joël Bouchard. Dès que Bouchard a déposé ses pieds dans l’environnement du Rocket pour guider celui-ci, plusieurs étaient conscients que les choses ne seraient plus aussi « molles » que jadis. Bouchard demeure un homme dynamique, passionné et surtout, il possède un don unique pour prendre la pomme la plus pourrie du sac pour en ressortir tout le meilleur d’elle-même. L’un de mes contacts m’a d’ailleurs indiqué que Bouchard appréciait beaucoup Big Mac, qui a compris certaines choses sous la gouverne d’un individu comme Bouchard.

McCarron a progressé, mais il s’est surtout senti en confiance avant de quitter pour soigner une blessure récurrente au niveau de l’épaule. Ses adversaires le craignaient davantage grâce à son attitude plus «mean», lui qui a installé un style de jeu qui cadrait parfaitement avec lui. Il n’est certes pas la 7e merveille du monde, mais en peaufinant son jeu ainsi et en travaillant main dans la main avec Bouchard, il pourrait probablement devenir un spécialiste de la 4e ligne chez le Canadien de Montréal.

Au fait, Michael McCarron lui-même a livré tout son amour pour Joël Bouchard, indiquant que son pilote avait été tellement important pour lui, qu’il avait retrouvé son grand amour pour la game. Il a pris la peine d’encenser son entraîneur sur la place publique, du moins, pour certifier qu’il est le responsable du retour de son amour envers son sport. Un beau chapitre dans le récit de cet ancien choix de premier tour en 2013.

L’année dernière a été vraiment bonne pour moi. Joël était vraiment bon pour moi. J’ai retrouvé mon amour du jeu. Je jouais beaucoup, je m’amusais. Je jouais bien et je méritais tout ce qui m’était donné. Il m’a beaucoup aidé dans mon jeu d’ensemble. Je pense que le «grit» était la partie la plus importante à peaufiner, tout comme mon conditionnement sur la glace. Il m’a énormément aidé au niveau du patin. Il a tout aidé. C’est un excellent entraîneur. Il a fait de moi un individu qui peut être un vrai dur à cuire. Il m’a aussi fait aimer le jeu à nouveau. – McCarron

Donc, Bouchard a réussi là où Sylvain Lefebvre a lamentablement échoué? Bref, ces grandes paroles de Michael McCarron confirment sans aucun doute son désir de poursuivre son association avec l’organisation du Canadien de Montréal. Il est sans doute fébrile à l’approche du camp d’entraînement.

PLUS DE NOUVELLES