Joel Armia pourrait être l’attaquant sacrifié d’ici le 12 avril

L’heure des décisions approche.

Parce que oui, Marc Bergevin devra prendre des décisions d’ici le 12 avril prochain (date limite des transactions). Même ne rien faire serait une décision en soi. Mais ne rien faire se veut une option très peu plausible/réalisable présentement.

Joel Armia (COVID-19), Tyler Toffoli (bas du corps) et Ben Chiarot (main) devraient tous revenir au jeu en avril.

Armia et Toffoli devraient le faire la semaine prochaine, si ce n’est pas ce weekend dans le cas de Toffoli. Quant à Chiarot, on peut s’attendre à le voir d’ici la mi-avril, si tout se passe bien.

Et il y a Eric Staal, qui quittera la liste de protocole COVID-19 au cours des prochains jours, ce qui aura pour effet indirect d’alourdir un peu plus la masse salariale du Canadien.

Bref, des joueurs devront être retirés de l’alignement actif par Marc Bergevin. Soit en les plaçant sur le taxi squad, soit en les échangeant.

Puisque l’on sait que le DG du Canadien adore avoir beaucoup de profondeur, on peut penser qu’il fera tout pour ne pas avoir à échanger un attaquant. Ceci dit, il n’aura peut-être pas le choix. Certains joueurs ne peuvent pas être placés sur le taxi squad et les contrats de plus de 1,075 million $ ne disparaissent pas complètement une fois sur l’unité de réserve.

Tentons de voir à quoi pourrait ressembler l’alignement du Canadien la semaine prochaine, si Staal, Armia et Toffoli sont disponibles (et que personne ne se blesse lors des deux matchs face aux Sénateurs).

Le bon vieux trio de Danault, Gallagher et Tatar, il ne faut plus y toucher.

Suzuki, Drouin et Anderson pourraient demeurés ensemble, même s’ils connaissent des hauts et des bas récemment.

Toffoli, Kotkaniemi et Armia pourraient former la troisième unité, alors que Staal, Perry et Byron (pour compenser le manque de vitesse des deux autres) compléteraient une quatrième ligne de luxe.

Ça laisserait donc Lehkonen et son salaire de 2,4 millions $ sur la masse salariale, et non sur le taxi squad (ballottage obligatoire), avec Frolik et Evans sur le taxi squad.

Puisque le Canadien ne peut pas vraiment se permettre de dépenser autant d’argent pour rien (13e attaquant), plafond salarial fixe oblige, il y a matière à penser qu’Armia ET Lehkonen joueront et qu’un gars comme Byron sera laissé de côté, puis placé sur le taxi squad.

Mais attention! Byron compterait quand même pour environ 2,3 millions $ sans jouer. Bref, ce n’est pas une solution. Surtout si Ben Chiarot n’est pas sur le LTIR et que son salaire quotidien n’est pas crédité en quelque sorte.

Ce qui m’amène à cette conclusion : il y a un attaquant de trop chez le Canadien et Marc Bergevin devra bouger pour libérer un salaire. Tu ne peux pas payer ton 13e attaquants environ 3 millions $ par saison dans la LNH actuelle.

On a beaucoup pensé à Paul Byron en début de saison, mais il a été ignoré à deux reprises alors qu’il était au ballottage. Est-ce que Marc Bergevin est prêt à garder une partie du salaire de Bryon durant encore deux saisons afin de lui trouver une nouvelle équipe? Non!

Est-il prêt à payer un choix de première ronde pour convaincre une équipe de le prendre? Pense pas non plus!

Elliotte Friedman nous a récemment parlé de Lehkonen comme étant sur le marché. Ça se peut… mais les échos que j’entends, c’est qu’il est encore très apprécié, autant par ses coéquipiers que par ses entraîneurs. Quoi qu’il a semblé être dans la vitrine hier soir, ayant même au droit à du temps en power play.

Finalement, le gars de trop, c’est peut-être Joel Armia, non?

UFA en devenir… quatrième ailier droitier derrière Gallagher, Anderson et Toffoli… inconstant… 10 points en 24 matchs cette saison…

D’autant plus qu’on ne sait pas dans quelles conditions il a attrapé la COVID-19. Est-on vraiment autant compréhensif envers le « coupable » qu’on tente de nous le faire croire chez le Canadien? Je ne fais que demander…

Et je n’ai même pas parlé de Cole Caufield, lui aussi ailier droit. Se pourrait-il qu’il s’amène à Montréal une fois sa quarantaine terminée et Joel Armia échangé? On peut difficilement imaginer un scénario où Armia serait de retour avec le Canadien la saison prochaine. #PasDePlace

Alors, pourquoi ne pas faire une pierre deux coups?

Lehkonen et Byron ont prouvé leur utilité hier soir. Est-ce que Joel Armia a prouvé la sienne récemment, lui?

Armia pourrait peut-être rapporter un choix de troisième ronde à l’équipe et si on est chanceux, peut-être même un choix de deuxième tour éloigné.

À noter que je ne crois pas à aucun changement à la ligne bleue. Victor Mete et Xavier Ouellet sont de bonnes roues de secours qui ne coûtent pratiquement rien. Et Ben Chiarot va revenir au jeu sous peu…

Le puck-moving defenseman, il serait dur à faire fitter sous le plafond salarial de l’équipe cette année. À moins bien sûr que Byron, Armia ou Lehkonen soit échangé et qu’une autre équipe accepte de conserver 50 % du salaire de ce fameux puck-moving defenseman. Mais ça commence à faire beaucoup de « si », vous ne trouvez pas?

Les deux prochaines semaines seront excitantes chez le Canadien, à n’en point douter.

PLUS DE NOUVELLES