Caufield pourrait disputer un match dans la LNH plus tôt que vous le pensez

Le Rocket sera en action ce soir à Winnipeg. Il y complètera son interminable voyage dans l’ouest et rentrera ensuite à Montréal pour y disputer quatre matchs face au Heat de Stockton. Ai-je besoin de vous rappeler que le Rocket a récolté au moins un point lors de ses neuf dernières rencontres?

Le match Rocket vs Moose sera disputé à 17h00 (Heure du Québec) et il sera décrit par Anthony Marcotte sur les ondes du 91,9 Sports.

Cole Caufield est arrivé à Montréal en fin de journée hier. Il devra donc, même s’il a déjà combattu la COVID-19 en 2020, s’isoler durant sept jours dans une chambre d’hôtel. Ne cherchez pas la logique…

Il pourra théoriquement jouer son premier match professionnel avec le Rocket le 6 avril prochain. Par contre, Joël Bouchard pourrait être tenté de lui donner quelques entraînements pour retrouver la forme, apprendre le système de jeu du Rocket et s’adapter au rythme de la Ligue américaine (face à ses coéquipiers).

Caufield risque donc d’amorcer son parcours professionnel le 9 avril à Toronto.

Hier, Caufield a avoué qu’il espérait jouer ses premiers matchs dans la LNH plus tôt que tard.

Quelques heures plus tard, Renaud Lavoie nous rappelait que le contrat de Caufield ne sera vraiment pas un problème pour la masse salariale du Canadien.

Caufield possède un cap hit de 880 833 $ et il ne risque pas d’atteindre son deuxième boni à la performance cette saison : 107 500 $ s’il joue 20 matchs avec le CH. Après le 9 avril, il ne restera que 18 matchs au Tricolore…

Or, Caufield pourrait toucher un boni de 25 000 $ (10 matchs), ce qui est beaucoup pour vous et moi, mais très peu pour la masse salariale du Canadien.

La structure du contrat d’un marqueur naturel comme Caufield rend son rappel très alléchant. D’autant plus qu’un joueur (comme Byron) pourrait alors être placé sur le taxi squad et le CH, bénéficier d’un crédit de 1,075 million $.

Eric Engels a soulevé un bon point hier soir sur Sportsnet : en envoyant Caufield à Laval durant sa quarantaine, l’équipe s’est assurée de ne pas avoir à comptabiliser son salaire durant cette période. Puisque souvenez-vous, le salaire d’Eric Staal est comptabilisé lui, présentement.

Un dirigeant de la LNH a confié à Engels que le Canadien donnera probablement un premier match dans la LNH à Caufield plus tôt que tard. Possiblement avant le 12 avril (date limite des transactions), selon lui. Il doit voir comment se comporte Caufield avec les meilleurs au monde…

Rappel : Marc Bergevin et Cole Caufield ont indiqué que le plan était de donner des matchs de la Ligue américaine à Caufield avant de le faire graduer dans la LNH. Peut-on croire Marc Bergevin sur celle-là?

Caufield portera-t-il un uniforme du Canadien le 10 avril au Centre Bell? Aura-t-il remporté ou non le Hobey-Baker le jour où il fera ses débuts dans la LNH? Si oui, il pourrait ne jouer qu’un petit match avec le Rocket…

Certains adeptes du « laissons Caufield se développer tranquillement à Laval » risquent d’être déçus.

À noter que Renaud Lavoie a aussi confié que si jamais le Canadien va chercher un autre joueur d’ici le 12 avril, il en échangera assurément un cette fois. Il a également assuré que Ben Chiarot allait revenir au jeu plus tôt que prévu, ajoutant que (le contrat de) Caufield sera encore tout un atout pour le Canadien la saison prochaine, alors que sa masse salariale sera encore une fois serrée.

En rafale

Petit rappel : remporter le titre de MVP de la NCAA à 20 ans, c’est tout un exploit. Pas mal plus qu’à 22 ou 23 ans…

– Les paires et les trios d’hier tiennent encore aujourd’hui. C’est Carey Price qui aura la lourde tâche d’affronter les dangereux Oilers ce soir. Michael Frolik disputera bel et bien (enfin) son premier match avec l’équipe.

– Tyler Toffoli n’a pas patiné ce matin. Du moins, pas avec ses coéquipiers.

– Les gars ont pratiqué leur power play.

– Ça doit tellement être lourd, être un Sabre présentement…

PLUS DE NOUVELLES