Les jeunes peuvent (et doivent) faire leur place chez les Bruins

Si les Bruins ont eu une saison régulière aussi productive que surprenante, alors que les attentes envers eux ont été largement dépassées, leur parcours s’est terminé abruptement en 2e ronde des séries. Après leur victoire émotive lors du match ultime contre les Maple Leafs, le Lightning a envoyé les Oursons en vacances en 5 petites rencontres.

À ce moment-là, beaucoup ont décrié le fait qu’en dehors de la première ligne, les autres trios n’ont pas donné l’apport offensif escompté, plusieurs jeunes ayant appris à la dure le niveau de jeu des séries de la LNH.

Et foi de Bruce Cassidy, il a bien l’intention de continuer à laisser la chance à ces jeunes de faire leur place au sein de l’alignement et démontrer leur savoir-faire.

En entrevue avec Matt Porter, du Boston Globe, l’entraîneur-chef a rappelé que l’an dernier, au camp d’entraînement, plusieurs postes-clés ont été laissés ouvert justement afin qu’ils forcent les décisions difficiles. Une chance qui a été saisie par Anders Bjork, Danton Heinen et Jake DeBrusk.

Il veut recréer le tout cette année, particulièrement pour le poste de 3e centre, vacant avec le départ de Riley Nash. Jack Studnicka, Chris Wagner, Trent Frederic et Jakob Forsbacka Karlsson sont de sérieux prétendants à ce titre.

Cassidy et Sweeney sont confiants de pouvoir combler le poste à l’interne, quitte à bouger en cours de saison, si le besoin (et l’opportunité) se présente.

Ils sont prêts à vivre avec le fait que les jeunes sont en apprentissage. Comme le souligne d’emblée le coach, la LNH est désormais, en quelque sorte, une ligue de développement où les jeunes talentueux apprennent le métier aux côtés de vétérans.

Voilà une philosophie que je trouve très inspirante. Ça demande, bien entendu, du doigté et de la projection pour placer ces jeunes dans une situation gagnante. Et de bons vétérans, tels que Patrice Bergeron et Zdeno Chara, à Boston, pour appuyer l’équipe en montrant la voie à suivre.

J’ai en tête plusieurs équipes, dont certaines au Canada, qui gagneraient à appliquer cette idée.

PLUS DE NOUVELLES