Jesperi Kotkaniemi est arrivé (et a patiné) en Caroline

Mercredi, une journaliste couvrant les activités des Hurricanes de la Caroline à Raleigh nous a appris que Jesperi Kotkaniemi n’était pas encore arrivé en sol américain en raison d’un problème avec son visa.

Eh bien, ce problème d’immigration a vite été réglé puisque le nouveau joueur de centre ailier finlandais des Canes était sur la patinoire avec quelques-uns de ses nouveaux coéquipiers le lendemain (hier).

KK a chaussé les patins de façon informelle, mais vêtu de son nouveau jersey, au Wake Competition Center. Il portait le #82 derrière son gilet d’entraînement.

Kotkaniemi a notamment pu échanger (autant verbalement qu’avec la rondelle) avec Jordan Staal, Teuvo Teravainen, Jaccob Slavin et Brady Skjei.

« C’était super […] Il y a plusieurs bons joueurs dans le vestiaire. On a fait un petit match à la fin et c’était vraiment plaisant. » – Jesperi Kotkaniemi à Chip Alexander du News Observer

Kotkaniemi a réitéré qu’à la minute où il a accepté son offre hostile, il savait qu’il avait de bonnes chances de quitter Montréal. Il a aussi répété qu’il était heureux d’être en Caroline désormais.

Teuvo Teravainen a avoué ne pas connaître énormément le jeu de son compatriote finlandais… mais qu’à première vue, il possède tout un tir.

Teravainen réalisera bientôt que Kotkaniemi ne le dégaine pas assez rapidement, mais bon…

KK a poursuivi en disant qu’il est un joueur capable de fabriquer des jeux pour ses coéquipiers ET d’enfiler quelques buts. Il a complété en disant que son passage à Montréal aurait pu un peu mieux se passer en général. Il a réitéré qu’il se sentait un peu squeezé dans l’organisation montréalaise et qu’il est heureux d’avoir droit à un nouveau départ (surtout à 6,1 millions $ par année, j’ajouterais).

Kotkaniemi a récolté 20 points en 56 rencontres la saison dernière. Il a refusé les offres de contrat du Canadien (environ 2,5 millions $ par saison pour deux ans) pour finalement accepter l’offre hostile des Hurricanes (1 an / environ 6,1 millions $). Est-ce qu’il parviendra à livrer la marchandise à Raleigh, là où on a prévu l’utiliser à l’aile gauche, et non au centre?

À noter qu’Ivan Zhigalov attend toujours son visa lui permettant d’entrer au Canada, lui. Le jeune gardien de but biélorusse n’a donc pas eu la chance de Kotkaniemi et il ratera visiblement l’entièreté du camp des recrues chez le Canadien.

PLUS DE NOUVELLES