Jean Perron : Les vraies affaires ne doivent pas aller dans un livre

Le livre de Mathias Brunet sur la carrière du gérant d’équipement du Canadien, Pierre Gervais, cause le chaos dans le monde du hockey depuis le début de la semaine. Réjean Tremblay et Jean Perron ont été invités sur les ondes de Radio X, mercredi, pour donner leur opinion sur le livre.

(Crédit: Radio X)

L’ancien entraîneur du Tricolore, Jean Perron, a été clair sur le sujet.

«Les vraies affaires, je les dis dans la chambre, pas dans un livre. Quand les joueurs entendent les vraies affaires, ils tiennent seulement le coach en grippe.» – Jean Perron sur les ondes de Radio X

C’est comprenable. Ce qui se passe dans une chambre de hockey, c’est sacré. Par contre, si aucune clause n’a été signée, Gervais est dans son plein droit. Tout ce qu’il va s’attirer, c’est la frustration des personnes visées et ça n’a pas l’air de le déranger.

Ce qui a pu pousser Perron à dire ça, c’est surtout le fait qu’il y a un chapitre qui parle de lui dans le livre. Si Gervais pointe du doigt plusieurs personnes dans son livre, il n’a pas été nécessairement doux à l’endroit de l’ancien entraîneur.

De toute façon, les insultes n’atteignent pas Jean Perron, selon lui.

«Quand j’entends ça, je me mets mes bagues de la Coupe Stanley, d’Équipe Canada et de l’Université de Moncton dans les oreilles.» – Jean Perron sur les ondes de Radio X

Qu’il l’avoue ou non, il est facile de voir à quel point Jean Perron était émotif pendant ce passage à la radio. Le livre a certainement eu un effet sur lui.

Perron a peut-être été indigné des propos dans le livre, Pierre Gervais : Au cœur du vestiaire, mais ce n’est pas l’avis du chroniqueur Réjean Tremblay.

«Un homme a le droit d’écrire un livre. Un homme a le droit d’écrire ce qu’il pense. Pis si les gens ne sont pas d’accord, ils feront comme Jean, il prendront le crachoir et ils le diront.» – Réjean Tremblay sur les ondes de Radio X

Comme l’explique Tremblay, le livre peut être mauvais pour certains anciens du CH, mais pour les nouveaux dirigeants, c’est complètement le contraire. Martin St-Louis, Kent Hughes et Jeff Gorton n’ont pas été critiqués et ça leur permet de bien se démarquer des autres, eux qui font déjà bonne impression à Montréal.

Le livre, qui a beaucoup fait parler depuis le début de la semaine, continue de choquer. Pour Mathias Brunet et Pierre Gervais, c’est une bonne nouvelle. Qu’on en parle en bien ou en mal, l’important c’est qu’on en parle.

En rafale

– Shane Wright retrouve ses repères dans la LAH.

– Les Sabres n’ont pas l’air des Sabres ce soir.

– Le gardien belge a dominé le match.

– Le vétéran continue de rouler sa bosse dans la LNH.

PLUS DE NOUVELLES