Jan Mysak est de retour à la normale, c’est-à-dire brûler la OHL

La pandémie a chamboulé nos vies. Personne n’y a échappé.

Les joueurs du Canadien, ceux du Rocket, les espoirs de l’organisation… tout hockeyeur a vu ses plans changer.

Jan Mysak est clairement l’un d’eux… et il a très bien réagi à tout ça.

Mysak a décidé en 2019 de venir poursuivre sa « carrière » de hockeyeur en Ontario, après avoir amorcé celle-ci en République tchèque. Il a eu le temps de disputer 22 rencontres (et de récolter 25 points) avant de voir la COVID-19 mettre fin à la saison des équipes de la OHL.

Il a ensuite été repêché en deuxième ronde par le Canadien, il a entamé la saison 2020-21 en République tchèque, il a représenté son pays lors des championnats mondiaux junior, puis il s’est joint au Rocket de Laval (deux buts en 22 matchs). Puisque la saison 2020-21 a complètement été annulée dans la OHL, le kid n’a pas pu poursuivre son parcours junior.

Cette année, il le peut enfin. Il revient enfin à des étapes de développement plus normales.

Et comment va Mysak dans la OHL actuellement? TRÈS bien!

Il vient de compléter trois matchs de deux buts de suite.

Mysak a huit buts et une mention d’aide lors de ses cinq dernières parties.

Hier, il a inscrit deux très beaux buts.

Il est actuellement le quatrième meilleur buteur du plus haut circuit junior ontarien.

Mysak est sous contrat avec le Canadien (contrat d’entrée de trois ans à un salaire annuel moyen de 850 833 $ s’il évolue dans la LNH).

Il devrait porter les couleurs du Rocket la saison prochaine.

Se rendra-t-il jusqu’à la LNH? Il a les atouts pour le faire. L’attaquant de seulement 19 ans devra toutefois continuer de se muscler (6’0, 180 livres actuellement).

PLUS DE NOUVELLES